NOUVELLES

Réforme de l'aide sociale : les manifestants maintiennent la pression

10/04/2013 02:39 EDT | Actualisé 09/06/2013 05:12 EDT

Des opposants à la réforme de l'aide sociale poursuivent leur vigile devant les bureaux du ministère de l'Emploi et de la Solidarité sociale à Québec, près du Grand Théâtre. Une dizaine de personnes ont passé la nuit devant l'édifice de la rue Saint-Amable.

Leur manifestation s'est amorcée mercredi midi et doit durer 24 heures. Des opposants à la réforme se sont relayés toute la nuit devant le bureau de la ministre Agnès Maltais. Malgré certains assouplissements annoncés plus tôt cette semaine, les manifestants croient que le gouvernement doit reculer dans son projet de réforme de l'aide sociale.

À Québec, les groupes communautaires ont organisé une série d'activités pour 24 heures de résistance. La porte-parole Ève Duchesne affirme que cette manifestation vise à accentuer la pression à quelques jours de la date limite pour émettre des commentaires sur le projet de règlement de la ministre Maltais.

« C'est le dernier coup avant le 13 avril [...] on tente le tout pour le tout et on va passer ici 24 heures, donc jusqu'à demain 13 heures pour signifier encore notre mécontentement », affirme Ève Duchesne porte-parole de cette manifestation.

Des manifestations se tiendront également ce jeudi à Montréal, Saguenay, Rimouski et Sherbrooke pour dénoncer les coupures à l'aide sociale.

Mercredi, en conférence de presse à Montréal, des syndicats et les organismes membres du Collectif pour un Québec sans pauvreté ont exhorté le gouvernement à abandonner son projet de modification.

Des opposants à la réforme de l'aide sociale poursuivent leur vigile devant les bureaux du ministère de l'Emploi et de la Solidarité sociale à Québec, près du Grand Théâtre. Une dizaine de personnes ont passé la nuit devant l'édifice de la rue Saint-Amable.

Leur manifestation s'est amorcée mercredi midi et doit durer 24 heures. Malgré certains assouplissements annoncés plus tôt cette semaine par la ministre Agnès Maltais, les manifestants croient que le gouvernement doit reculer dans son projet de réforme de l'aide sociale.

À Québec, les groupes communautaires ont organisé une série d'activités pour 24 heures de résistance. La porte-parole Ève Duchesne affirme que cette manifestation vise à accentuer la pression à quelques jours de la date limite pour émettre des commentaires sur le projet de règlement de la ministre Maltais.

« C'est le dernier coup avant le 13 avril [...] on tente le tout pour le tout et on va passer ici 24 heures, donc jusqu'à demain 13 heures pour signifier encore notre mécontentement », affirme Ève Duchesne.

Des manifestations se tiendront également ce jeudi à Montréal, Saguenay, Rimouski et Sherbrooke pour dénoncer les coupures à l'aide sociale.

Mercredi, en conférence de presse à Montréal, des syndicats et les organismes membres du Collectif pour un Québec sans pauvreté ont exhorté le gouvernement à abandonner son projet de modification du programme de l'aide sociale.

PLUS:rc