NOUVELLES

Publicités négatives de Microsoft contre Google

10/04/2013 04:27 EDT | Actualisé 09/06/2013 05:12 EDT

Microsoft épingle une fois de plus Google avec une série de publicités cinglantes qui en révèlent autant sur le virage très concurrentiel qu'a pris l'industrie des technologies que sur l'animosité qui règne entre les deux grands rivaux.

Les nouvelles publicités diffusées en ligne, à la télévision et dans les journaux constituent la troisième phase d'une campagne lancée il y a cinq mois par Microsoft sous le jeu de mot « Scroogled ».

Le groupe informatique s'est offert une pleine page de publicité dans trois des plus grands quotidiens américains, New York Times, Wall Street Journal et USA Today, pour dénoncer la nouvelle politique de confidentialité de son rival.

Google y est dépeinte comme une entreprise qui s'intéresse davantage à la croissance de ses profits et de son pouvoir qu'à la protection de la vie privée de ses utilisateurs et à la publication de résultats de recherche non biaisés.

Microsoft s'en prend ainsi à certaines pratiques de Google, tel que le partage d'informations confidentielles provenant de personnes ayant acheté des applications fonctionnant avec le logiciel Android.

Cette stratégie misant sur des publicités négatives pourrait toutefois se retourner contre Microsoft. Même si elles attirent l'attention sur les dérives de Google et qu'elles pourraient inciter certains consommateurs à aller voir chez les concurrents, ces publicités rappellent que Microsoft est un joueur en moins bonne posture qui tente de regagner des parts de marché.

Selon Google, il n'y a du reste pas matière à s'inquiéter. Les nouvelles règles seront « plus simples et plus compréhensibles » que celles en vigueur actuellement et conduiront à « une utilisation intégrée et facile qui permettra plus de partages d'informations entre les produits pour lesquels les utilisateurs ont un compte Google », explique Pablo Chavez. « Vos données privées le resteront », et « nous ne [les] vendrons toujours pas aux annonceurs », promet-il surtout.

PLUS:rc