NOUVELLES

McGuinty témoignera à propos de l'effondrement meurtrier à Elliot Lake

10/04/2013 08:55 EDT | Actualisé 10/06/2013 05:12 EDT

TORONTO - L'ancien premier ministre ontarien, Dalton McGuinty, devrait être appelé à témoigner dans le cadre de l'enquête publique sur l'effondrement meurtrier d'un centre commercial l'été dernier, selon ce qu'a appris La Presse Canadienne.

M. McGuinty, qui était en fonction au moment de la catastrophe à Elliot Lake, en Ontario, et qui a mis sur pied la commission enquête, pourrait se retrouver à la barre des témoins à la fin de l'été ou au début de l'automne.

L'avocat de la commission, Mark Wallace, a déclaré mercredi que M. McGuinty «fait partie de la narration».

L'ancien premier ministre ne sera entendu qu'au cours de la deuxième phase de l'enquête. Celle-ci consistera en l'examen de la gestion de crise à la suite de l'effondrement du toit du centre commercial Algo, qui a tué deux femmes.

Des questions ont été soulevées à savoir si la réponse du gouvernement face à la tragédie était adéquate.

En particulier, de nombreux résidents ont exprimé des préoccupations à propos des opérations de sauvetage qui auraient été annulées prématurément — quelques heures seulement après que des signes de vie eurent été détectés dans les décombres.

Après une certaine forme d'intervention de M. McGuinty, les responsables des opérations d'urgence ont annoncé la reprise des tentatives de sauvetage, qui ne s'est pas avéré fructueux.

«Il semble y avoir eu un arrêt ou une interruption de l'opération de sauvetage, et il (M. McGuinty) a été impliqué dans un appel téléphonique qui a résulté en la reprise des recherches», a déclaré M. Wallace.

Il est rare pour un premier ministre de l'Ontario ou un ancien premier ministre de devoir témoigner dans le cadre d'une enquête publique, mais il ne s'agit pas d'un précédent.

PLUS:pc