NOUVELLES

L'Irak voit ses réserves de pétrole croître, à 150 milliards de barils

10/04/2013 11:22 EDT | Actualisé 10/06/2013 05:12 EDT

L'Irak a revu à la hausse les réserves prouvées de pétrole, qui sont passées de 143,1 à 150 milliards de barils, a annoncé un haut responsable mercredi, tout en affirmant que ce chiffre allait encore croître.

Grâce à "l'activité du ministère du Pétrole et aux contrats d'exploration passés avec des compagnies pétrolières ces deux dernières années", Bagdad peut désormais compter sur 150 milliards de barils, a déclaré Assem Jihad, porte-parole du ministère du Pétrole.

Ce chiffre "va encore augmenter à l'avenir", a-t-il poursuivi.

Jusqu'à présent, l'Irak pensait que son sol renfermait 143,1 milliards de barils et 3.200 milliards de mètres cubes de gaz naturel, parmi les plus importantes du monde.

Les hydrocarbures sont, de très loin, la première ressource du pays.

A l'heure actuelle, l'Irak produit 3,15 millions de barils par jour (mbj) dont 2,5 mbj sont destinés à l'exportation. Mais il compte doper sa production et ses exportations pour financer sa reconstruction et son économie, dévastée par la guerre et les sanctions imposées après la première guerre du Golfe.

Pour ce faire, le ministre du Pétrole Abdelkarim al-Louaïbi a annoncé le mois dernier des investissements à hauteur de 173 milliards de dollars dans les infrastructures ces cinq prochaines années.

Ces dépenses doivent permettre de porter la production de brut à 9 millions mbj et rapporter 600 milliards de dollars d'ici à 2018.

sf/gde/feb

PLUS:afp