NOUVELLES

Les filles de Mandela poursuivent ses associés pour le contrôle d'entreprises

10/04/2013 12:58 EDT | Actualisé 10/06/2013 05:12 EDT

JOHANNESBOURG, Afrique du Sud - Les enfants de Nelson Mandela ont intenté une poursuite contre plusieurs associés de longue date de l'ancien président à la suite d'un différend concernant le contrôle de deux entreprises, selon un journal sud-africain.

The Star révèle que le dossier a été déposé lundi auprès d'un tribunal de Johannesbourg par les filles de M. Mandela, Makaziwe et Zenani Mandela. La démarche a aussi l'appui des petits-enfants du leader anti-apartheid, qui a récemment quitté l'hôpital après avoir été traité pour une pneumonie.

Le but premier des compagnies est de gérer les fonds provenant de la vente d'empreintes de la main de l'ex-politicien âgé de 94 ans au nom de la famille Mandela. Le quotidien rapporte que les revenus s'élèveraient à 1,7 million $, sans toutefois mentionner de sources.

D'après les documents soumis à la cour, les avocats George Bizos et Bally Chuene ainsi que l'homme d'affaires Tokyo Sexwale n'ont pas le droit de continuer à diriger Harmonieux Investment Holdings et de Magnifique Investment Holdings parce qu'ils n'ont pas été nommés de manière appropriée.

Cité par The Star, M. Bizos, qui a défendu Nelson Mandela durant l'apartheid, a démenti les allégations, soutenant que ses associés et lui-même avaient été nommés conformément au désir de M. Mandela il y a cinq ans.

PLUS:pc