POLITIQUE

La bonification de l'aide sociale de la ministre Maltais jugée insatisfaisante

10/04/2013 11:28 EDT | Actualisé 10/06/2013 05:12 EDT
PC

MONTRÉAL - La bonification de l'aide sociale proposée par la ministre de la Solidarité sociale, Agnès Maltais, appauvrira les personnes assistées sociales, juge le Collectif pour un Québec sans pauvreté.

Des syndicats et de nombreux autres organismes membres du Collectif ont exhorté mercredi la ministre Maltais à abandonner son projet de modification à l'aide sociale.

La coalition estime que, quoiqu'en dise la ministre, des personnes passeront dans les mailles du filet et se retrouveront avec moins de moyens, et donc encore plus démunies.

Le Collectif souligne que déjà, un prestataire sur trois se voit privé d'une somme pouvant atteindre 900 $ par année parce qu'il ne reçoit pas le crédit d'impôt pour solidarité auquel il a pourtant droit.

Robin Couture, porte-parole du Collectif, affirme que ce simple aveu démontre que des personnes «seront échappées» par le système.

La ministre Maltais est invitée à maintenir les prestations et à mettre de l'avant des mesures d'accompagnement et d'employabilité, tout en offrant un supplément aux personnes qui s'y engageront.

Selon le collectif, cette solution est pratiquement à coût nul, mais éviterait d'avoir un impact sur la santé et la dignité des personnes.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le meilleur et le pire du gouvernement Marois