NOUVELLES

Il n'y a pas de date butoir pour conclure un accord de libre-échange avec l'UE

10/04/2013 05:24 EDT | Actualisé 10/06/2013 05:12 EDT

CALGARY - Il n'existe aucune date butoir pour la signature d'une entente de libre-échange entre l'Union européenne (UE) et le Canada, a affirmé mercredi le ministre d'État aux Finances Ted Menzies lors d'une conférence à Calgary.

Les pourparlers entre les deux parties traînent depuis des années sur des détails et les échéances ont été revues à plusieurs reprises.

À l'issue de son discours, Ted Menzies a fait valoir que ces discussions étaient «plus compliquées» que celles ayant mené à l'adoption de l'Accord de libre-échange nord-américain (Aléna), lesquelles ont duré des années.

En paraphant un accord avec l'UE, le Canada aurait accès au plus important marché mondial.

Ted Menzies estime que les intérêts respectifs des deux camps et l'ampleur des transactions régies par l'accord — on parle d'environ 17 000 milliards $ — justifient l'importance de ficeler une entente exhaustive.

Un membre de la délégation de l'UE a pour sa part affirmé que les Canadiens ne devraient pas s'inquiéter des délais ou des problèmes dans les négociations.

Car ces neuf rondes de négociations ont permis aux partenaires éventuels de progresser, selon le chef de la section économique et commerciale de ladite délégation, Maurizio Cellini.

«Nous espérons sincèrement parvenir à franchir les obstacles restants au cours des prochaines semaines, et nous espérons conclure les négociations assez rapidement», a-t-il avancé, refusant de préciser quels sont les points en litige.

Les discussions entre Ottawa et les représentants européens ont débuté en 2009. A priori, elles devaient aboutir en 2011, puis en 2012. On ignore maintenant à quel moment elles se concluront.

PLUS:pc