NOUVELLES

Elliot Lake : Dalton McGuinty témoignera

10/04/2013 05:54 EDT | Actualisé 10/06/2013 05:12 EDT

L'ex-premier ministre de l'Ontario, Dalton McGuinty, sera appelé à témoigner à l'enquête publique sur l'effondrement partiel du toit du centre Algo à Elliot Lake.

M. McGuinty n'est pas attendu à la barre des témoins avant la mi-juillet, lorsque les audiences sur les mesures d'urgence déployées en juin dernier commenceront. L'avocate Nadia Authier avec la commission d'enquête affirme que l'ex-premier ministre est au courant qu'il sera appelé à témoigner, mais qu'il n'a pas encore reçu d'assignation à comparaître.

La commission d'enquête estime que M. McGuinty a joué un rôle dans les démarches pour sauver des survivants à la suite de l'effondrement. « Il semblerait que les tentatives de secours ont été arrêtées ou suspendues à un moment donné et qu'à la suite d'un appel téléphonique impliquant M. McGuinty, elles ont repris », souligne Mme Authier.

Deux femmes ont perdu la vie dans l'effondrement en juin dernier, Lucie Aylwin et Doloris Perrizolo.

Il est rare pour un premier ministre ou ancien premier ministre d'être appelé à témoigner à une enquête publique. En 2001, Mike Harris est devenu le premier chef de gouvernement à témoigner en cinquante ans, lors de l'enquête publique sur l'eau contaminée à Walkerton.

Témoignages à venir

Le propriétaire du centre Algo à Elliot Lake, Robert Nazarian, doit témoigner le 8 juillet prochain à la commission d'enquête publique sur l'effondrement partiel du toit du centre commercial Algo. Son fils et employé de son entreprise Eastwood Mall, Levon Nazarian, sera lui aussi à la barre des témoins la même semaine.

La commission d'enquête a publié la liste des témoins attendus jusqu'en juillet. En plus du propriétaire, trois anciens gérants du centre commercial, sous Eastwood Mall, témoigneront.

Le maire actuel d'Elliot Lake, Rick Hamilton, doit témoigner le 10 juin. L'ex-maire d'Elliot Lake, George Farkouh est quant à lui attendu à la commission le 2 mai prochain.

Les audiences sur les mesures d'urgence déployées à la suite de l'effondrement commenceront à la mi-juillet.

Documents manquants

Un architecte, chargé d'évaluer le centre Algo pour Retirement Living, qui comptait l'acheter, n'a jamais obtenu les documents qu'il demandait. En 1998, Michael Luciw a réclamé à plusieurs reprises les rapports d'ingénieurs sur le centre commercial d'Elliot Lake, le propriétaire de l'époque, Algoma Central Properties, ne les a jamais donnés.

C'est ce qu'il a déclaré, mercredi, à la commission d'enquête sur l'effondrement partiel du toit du centre Algo en juin dernier.

Ces rapports soulignaient entre autres les nombreuses fuites d'eau du bâtiment. Selon lui, Algoma Central Properties ne considérait pas le centre Algo comme un investissement à long terme.

PLUS:rc