NOUVELLES

Chypre: la compagnie Cyprus Airways maintenue à flot jusqu'à la fin de l'été

10/04/2013 10:57 EDT | Actualisé 10/06/2013 05:12 EDT

Le gouvernement chypriote a indiqué mercredi qu'il allait continuer à soutenir jusqu'à la fin de l'été la compagnie aérienne nationale Cyprus Airways, au bord de la faillite, tout en appelant celle-ci à se restructurer en profondeur pour assurer sa survie à court terme.

Le porte-parole du gouvernement, Christos Stylianides, a indiqué que la compagnie, propriété de l'Etat chypriote lui-même en déroute, serait soutenue pendant tout l'été afin d'assurer le transport de centaines de milliers de touristes qui ont déjà réservé des vacances sur l'île méditerranéenne.

"Le gouvernement a décidé aujourd'hui, pour des raisons très précises, principalement liées à la saison touristique estivale, qu'il était souhaitable de maintenir la compagnie en vie", a déclaré M. Stylianides à la presse, précisant que le but était "d'achever la saison estivale, dans la perspective de trouver un acheteur ou investisseur stratégique aussi vite que possible".

M. Stylianides a ajouté que la décision du gouvernement de soutenir la compagnie dépendait d'un accord rapide entre sa direction et ses syndicats concernant une "nécessaire restructuration et une diminution des activités" de Cyprus Airways, qui va notamment devoir réduire très fortement ses effectifs.

Il a décrit la situation de Cyprus Airways comme "très compliquée et fragile".

Selon des estimations des syndicats, la compagnie aérienne a pré-vendu 400.000 places pour l'été.

Cette décision a été annoncée au moment où 300 salariés de Cyprus Airways manifestaient devant le Palais présidentiel, scandant "Pas de chômage" et "Ne détruisez pas Cyprus Airways".

La compagnie nationale a annoncé début mars des pertes de 55,8 millions d'euros après impôts pour l'année 2012, soit plus du double des pertes enregistrées l'année précédente.

La compagnie aérienne avait alors fait valoir que sa survie future dépendrait d'une injection de capitaux du gouvernement, une mesure qui doit encore être approuvée par l'Union européenne (UE).

Après un plan de sauvetage européen assorti de conditions draconiennes, dont la diminution drastique du secteur bancaire qui fut longtemps une importante source de revenus pour Chypre, le tourisme est devenu une des sources d'espoir pour tenter de reconstruire l'économie promise à une récession brutale.

cc/cnp/feb

PLUS:afp