NOUVELLES

Attaque au couteau: le suspect rêvait depuis longtemps de poignarder des gens

10/04/2013 01:59 EDT | Actualisé 10/06/2013 05:12 EDT

CYPRESS, États-Unis - L'étudiant de 20 ans qui a blessé au moins 14 personnes mardi dans le cadre d'une attaque au couteau sur un campus près de Houston, au Texas, a confié à la police qu'il rêvait depuis des années de poignarder des gens.

Selon le bureau du shérif du comté de Harris, Dylan Quick a commencé son assaut vers 11 h 20 mardi à l'université Lone Star, dans la ville de Cypress, armé d'un couteau à lame escamotable.

Ses voisins ont raconté qu'il était un jeune homme timide qui les saluait toujours lorsqu'il sortait les ordures ou aidait ses parents à entretenir leur terrain, mais qui se trouvait rarement seul à l'extérieur de la maison.

Ils ont ajouté que les Quick étaient sympathiques et s'entendaient bien avec les autres familles du voisinage. La plupart des gens savaient que Dylan était sourd. Un panneau avisant les automobilistes de la présence d'un enfant souffrant d'une déficience auditive avait même été installé sur la rue.

Quelques heures après l'assaut, trois accusations de voies de fait graves ont été déposées contre Dylan Quick. D'après un communiqué publié par le bureau du shérif, des lames du couteau utilisé par le suspect ont été retrouvées dans les blessures d'au moins l'une des victimes.

La durée exacte de l'attaque n'a pas été déterminée, mais la direction de Lone Star affirme avoir bouclé le campus un peu après 11 h 30 mardi. Les étudiants ont rapporté avoir été avisés de la situation par le biais de leurs téléphones mobiles. Certains sont restés dans leur classe jusqu'à ce que les autorités leur permettent de sortir alors que d'autres ont envahi les couloirs où ils ont été évacués vers le stationnement.

Kathryn Klein, une porte-parole du Memorial Hermann Texas Trauma Institute, a déclaré mercredi que cinq des 14 blessés étaient toujours hospitalisés mais que leur état était satisfaisant.

D'après le bureau du shérif, Dylan Quick a confié aux policiers qu'il rêvait de poignarder des gens depuis l'école primaire et qu'il planifiait son assaut depuis un moment.

PLUS:pc