NOUVELLES

Après Shell, ConocoPhillips suspend ses forages en Alaska

10/04/2013 02:26 EDT | Actualisé 10/06/2013 05:12 EDT

Le groupe pétrolier américain ConocoPhillips a annoncé mercredi la suspension de forages qu'il avait prévus l'année prochaine dans la mer des Tchouktches en Alaska, invoquant des incertitudes sur l'évolution de la réglementation.

"L'entreprise a jugé qu'il ne serait pas prudent en ce moment de prendre les engagements financiers importants nécessaires pour préserver l'option de faire des forages en 2014", a indiqué le groupe dans un communiqué.

"Nous réévaluerons nos plans de forage en mer des Tchouktches" une fois que les obligations réglementaires pour les forages en Alaska seront clarifiées, a précisé le président de ConocoPhillips Alaska, Trond-Erik Johansen, jugeant qu'il s'agissait d'une "approche raisonnable et responsable étant donné les énormes investissements requis pour les opérations offshore dans l'Arctique".

ConocoPhillips souligne être le plus gros producteur de pétrole en Alaska et rappelle avoir plus de 50 ans d'expérience pour des forages tant sur terre qu'en mer dans la région arctique.

Son concurrent anglo-néerlandais Shell avait déjà annoncé en février avoir renoncé pour cette année à faire des forages en Alaska, où il avait des projets dans les mers de Beaufort et des Tchouktches. Cette pause faisait suite dans son cas à des avaries sur un navire utilisé pour la campagne de forages.

Les forages au large de l'Alaska restent de manière générale très critiqués par les défenseurs de l'environnement qui les jugent risqués.

La région a été le lieu d'une des plus grosses marées noires de l'histoire, lorsque le pétrolier américain Exxon Valdez s'était échoué en 1989, déversant quelque 40 millions de litres de pétrole dans la mer et polluant 1.300 kilomètres de côtes.

soe/sl/mdm

PLUS:afp