NOUVELLES

Al-Qaïda au Yémen diffuse un message de son N°2 donné pour mort par Sanaa

10/04/2013 02:22 EDT | Actualisé 09/06/2013 05:12 EDT

Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa) a mis en ligne un message audio de son numéro deux, le Saoudien Saïd al-Chehri, donné pour mort par les autorités yéménites, rapporte mercredi le centre américain de surveillance de sites islamistes (SITE).

Ce message de plus de 14 minutes est accompagné, selon SITE, d'une nouvelle photographie du Saoudien, dont la mort a été annoncée à plusieurs reprises par les autorités yéménites, la dernière fois le 24 janvier (bien: 24 janvier).

La date à laquelle ce message a été enregistré n'est pas précisée, mais Chehri y mentionne des évènements qui se sont produits après l'annonce de sa mort, en dénonçant une réunion sur la lutte antiterroriste tenue en février à Ryad et une autre de ministres arabes organisée en mars en Arabie saoudite.

Chehri consacre l'essentiel de l'enregistrement à attaquer les autorités de Ryad coupables, selon lui, de permettre aux Américains d'attaquer à partir de leur territoire "les fidèles du Yémen". "Il faut se débarrasser du régime des Al-Saoud par tous les moyens", a-t-il dit.

Le numéro 2 d'Al-Qaïda faisait référence aux attaques de drones américains utilisés contre Al-Qaïda au Yémen et qui partiraient selon lui de bases saoudiennes.

Il évoque également dans son message des manifestations en Arabie saoudite pour demander la libération de détenus liés à Al-Qaïda mais sans préciser leur date. Les dernières manifestations du genre se sont déroulées en mars.

Les autorités yéménites ont annoncé le 24 janvier la mort de Chehri, qui avait survécu à plusieurs attaques armées. Elles avaient affirmé que le co-fondateur d'Aqpa avait "succombé à ses blessures subies lors d'une opération antiterroriste le 28 novembre 2012 dans la province de Saada".

L'opération était menée "dans le cadre du partenariat et de la coopération internationale en matière de lutte antiterroriste", selon elles.

Aqpa n'avait ni confirmé ni infirmé sa mort. L'Arabie saoudite n'avait pas non plus confirmé la mort de Chehri.

Saïd al-Chehri, un ancien détenu de Guantanamo remis aux autorités saoudiennes en 2007, avait suivi un programme de réhabilitation mis en place par Ryad pour ses ressortissants de retour de la prison américaine, mais s'était échappé pour rejoindre les rangs d'Al-Qaïda au Yémen voisin.

Aqpa, dirigée par le Yéménite Nasser al-Whaychi, est née en janvier 2009 de la fusion des branches saoudienne et yéménite d'Al-Qaïda, après les coups durs portés au réseau extrémiste en Arabie saoudite.

Nasser al-Whaychi avait affirmé en juillet 2011 son allégeance à Ayman al-Zawahiri, arrivé à la tête d'Al-Qaïda après la mort d'Oussama ben Laden tué dans un raid des forces spéciales américaines au Pakistan le 2 mai 2011.

mh/tp

PLUS:afp