NOUVELLES

Wall Street dans le vert, rassurée par les propos du patron de la Fed

09/04/2013 10:08 EDT | Actualisé 09/06/2013 05:12 EDT

La Bourse de New York évoluait en légère hausse mardi matin, dans un marché rassuré par les propos du président de la Banque centrale américaine (Fed) la veille sur la solidité des banques, et porté par un regain d'appétit des courtiers: le Dow Jones et le Nasdaq prenait 0,11%.

Vers 13H45 GMT, l'indice Dow Jones Industrial Average avançait de 15,55 points à 14.629,03 et le Nasdaq, à dominante technologique, de 3,65 points à 3.225,90 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 s'adjugeait 0,06% (+0,91 point) à 1.563,98 points.

Wall Street avait fini en hausse une séance hésitante lundi, soutenue par un accès d'optimisme des courtiers avant les chiffres d'Alcoa signant le coup d'envoi de la saison des résultats d'entreprises: le Dow Jones avait pris 0,33% à 14.613,48 points et le Nasdaq 0,57% à 3.222,25 points.

"Les commentaires du président de la Fed, Ben Bernanke, sur la solidité des banques aux Etats-Unis, révélée par des tests de résistance, donnent un coup de fouet au secteur bancaire et à l'ensemble du marché", a noté Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital.

M. Bernanke a en effet estimé lundi soir que les banques américaines étaient "nettement plus solides qu'il y a quelques années", dans un discours sur les enseignements des tests de résistance bancaires menés régulièrement par la Fed depuis 2009.

D'autre part, en soulignant que la situation économique du pays était "encore loin" d'être convenable, le patron de la Fed a rassuré les courtiers sur le maintien du concours financier énorme apporté par son institution à la reprise économique.

"Aujourd'hui, l'économie est bien plus forte qu'il y a quatre ans, mais la conjoncture est encore loin d'être celle que nous voudrions tous qu'elle soit", a déclaré M. Bernanke.

Un chiffre sur l'inflation chinoise, plus faible qu'attendu, apaisait les investisseurs inquiets des perspectives de resserrement monétaire chez le géant asiatique, alors qu'une nouvelle action de relance de la Banque du Japon apportait de nouvelles liquidités aux marchés financiers, a souligné Gregori Volokhine, de Meeschaert New York.

"Il y a très peu de nouvelles cette semaine, il s'agit davantage d'un marché de liquidités, où les acheteurs ne veulent pas manquer l'opportunité de rentrer" dans le jeu, a-t-il relevé.

Le marché obligataire évoluait autour de l'équilibre. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans baissait très légèrement à 1,728% contre 1,732% lundi soir, et celui à 30 ans montait à 2,906% contre 2,903% la veille.

ppa/sl/sam

PLUS:afp