NOUVELLES

Rory McIlroy se dit bien confiant à l'approche du Tournoi des maîtres

09/04/2013 05:34 EDT | Actualisé 09/06/2013 05:12 EDT

AUGUSTA, États-Unis - La saison de la PGA s'est amorcée il y a trois mois seulement mais pour Rory McIlroy, cela semble faire plus longtemps que ça.

L'annonce en grande pompe de son partenariat avec Nike. La publicité avec Tiger Woods, qui laisse souhaiter l'éclosion d'une grande rivalité. La qualification ratée d'Abu Dhabi. La sortie en première ronde au Championnat par trou. L'abandon en milieu de deuxième parcours à la Classique Honda, et la perte de son staut de numéro un mondial.

À la suite de tout ça, McIlroy se dit maintenant prêt pour un nouveau départ.

«J'ai toujours dit que c'est d'avril à août que je veux jouer mon meilleur golf», a résumé McIlroy.

À l'approche du Tournoi des maîtres, McIlroy ne peut éviter toutes les questions sur son niveau de jeu et son nouvel équipement, mais il a au moins repris du poil de la bête.

Inscrit à la dernière minute à l'Omnium du Texas, le Nord-Irlandais de 23 ans y a fini deuxième grâce à une belle dernière ronde, dimanche. On ne saura toutefois que jeudi s'il est prêt pour Augusta.

«J'ai déjà vécu des passages plus difficiles où je contrôle peu de choses, puis soudainement il y a un déclic qui me ramène dans le droit chemin, a dit McIlroy. J'aurais dû mieux apprendre de l'été dernier car quand j'ai des ennuis, c'est à cause que j'ai pris des mauvaises habitudes. La clé de mon succès est d'être à l'aise avec mon élan, et c'est ce qui commence à arriver ces derniers temps.»

McIlroy reconnaît qu'il a dû s'adapter à ses nouveaux bâtons - Woods, lui, a pris près de cinq ans à intégrer tous les bâtons de Nike à son sac. McIlroy l'a fait tout d'un coup et quand il a mal joué pendant les deux premiers mois de l'année, cela n'a fait qu'ajouter aux soupçons.

«Au début de l'année je devais miser beaucoup sur mon jeu sur les verts, a dit McIlroy. Mais j'ai fait des grands progrès sur les coups de départ. Une fois que vous avez trouvé le bon bâton, ça vous donne confiance de bien amorcer un trou et d'être bien placé pour vos coups d'approche.»

McIlroy pourrait se joindre à un club très sélect cette année, lui qui a remporté l'Omnium des États-Unis en 2011 et le Championnat de la PGA l'an dernier. Depuis 1960, seuls Arnold Palmer, Jack Nicklaus, Tom Watson, Tiger Woods et Phil Mickelson ont remporté des tournois majeurs lors de trois années de suite.

McIlroy n'a jamais fait mieux que le 15e rang à Augusta et il a fini 40e l'an dernier, mais il est évident qu'il aime beaucoup le Tournoi des maîtres, le mentionnant comme étant son préféré parmi les tournois majeurs.

«Est-ce que tout autre résultat qu'une victoire serait décevant? Oui, on peut dire ça, a dit McIlroy. Vous voulez toujours remporter le veston vert mais si on reparle dimanche soir et que j'ai fini deuxième ou que j'ai tout donné, je ne peux pas être trop déçu parce que je me serais bien battu. Mais c'est sûr que le but ultime est de pouvoir enfiler le veston.»

PLUS:pc