NOUVELLES

Ralentissement du marché immobilier plus marqué que prévu

09/04/2013 01:14 EDT | Actualisé 08/06/2013 05:12 EDT

Le nombre de mises en chantier diminue plus rapidement que les prévisions dans la région de Québec. La Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) rapporte une diminution de 15% le mois dernier, par rapport à mars 2012.

Le ralentissement est encore plus marqué dans le secteur de la construction de maisons unifamiliales qui accuse un recul de 42 %. Selon la SCHL, cette tendance s'explique à long terme. Les consommateurs se tournent vers d'autres types de logements depuis quelques années afin de diminuer les coûts d'achats.

« La croissance du prix des terrains et des propriétés dans l'ensemble du marché a fait en sorte qu'on a vu beaucoup plus de maisons jumelées ou de maisons en rangées dans les mises en chantiers », explique Élizabeth Koulouris, analyste principale à la SCHL.

Les constructeurs ont procédé à 378 mises en chantier le mois dernier.

Plusieurs condos à vendre

Malgré ce ralentissement, rien ne semble freiner le secteur de la construction des copropriétés qui continue d'augmenter même si la demande diminue.

En février, 1750 appartements en copropriété étaient en construction alors que 800 condos sur le marché attendent toujours de trouver preneur. Cette situation favorise maintenant les acheteurs, selon Élizabeth Koulouris.

« On va parler d'une moyenne d'environ 15 unités à vendre pour un acheteur. Habituellement, entre 8 et 10 on dit que le marché est équilibré, mais là l'avantage est vraiment du côté des acheteurs. Donc, on pourrait voir de légères baisses de prix du côté de la copropriété », prédit-elle.

La baisse globale anticipée du marché immobilier à Québec de 10 % pour l'année 2013 pourrait plutôt se situer entre 15 % et 20 % selon le Mouvement Desjardins.

PLUS:rc