NOUVELLES

Masques hopis: une association demande en justice la suspension des enchères

09/04/2013 03:56 EDT | Actualisé 09/06/2013 05:12 EDT

Une association internationale de défense des tribus, Survival International, demandera jeudi devant la justice française la suspension de la vente, par une maison d'enchères à Paris, de masques cérémoniels hopis réclamés par ces Indiens du sud-ouest des Etats-Unis.

Les avocats de l'association ont engagé une procédure de référé d'heure à heure pour stopper la vente de 70 masques hopis par la maison Néret-Minet Tessier et Sarrou, prévue vendredi à Paris, indique une communiqué de presse de l'association parvenue à l'AFP à Washington.

Deux musées de l'Arizona et la tribu Hopi avaient réclamé il y a quelques jours l'annulation de la vente et le retour dans la tribu de ces objets "Katsinam", représentant des esprits et considérés comme sacrés.

Le référé doit être examiné jeudi matin à 10H00 heure française (08H00 GMT).

La "maison d'enchères devrait comprendre que la vente de ces objets heurte profondément le peuple hopi", indique le directeur de Survival International, Stephen Corry, rappelant que ceux-ci "ne sont pas des objets de musée mais font partie d'une culture vivante, qui doit être traitée avec respect".

L'avocat Pierre Servan-Schreiber, du cabinet Skadden et Arps à Paris, a précisé à l'AFP que le référé s'appuyait sur "un doute sérieux" quant au caractère légal de l'acquisition de ces objets, ainsi que sur leur "caractère sacré" qui devrait en empêcher le commerce.

Le commissaire-priseur Gilles Néret-Minet avait de son côté indiqué que ces masques avaient été "acquis de manière tout à fait légale par un grand collectionneur français" qui a vécu plus de trente ans aux Etats-Unis.

ff/bdx

PLUS:afp