NOUVELLES

La Jordanie et l'Irak signent un accord sur un oléoduc (média d'Etat)

09/04/2013 02:32 EDT | Actualisé 09/06/2013 05:12 EDT

Amman et Bagdad ont signé un accord pour construire un oléoduc de 18 millions de dollars entre le sud de l'Irak et la ville d'Aqaba sur la mer Rouge pour exporter du pétrole et approvisionner la Jordanie en brut et en gaz, a affirmé mardi un responsable irakien.

"Les deux pays ont signé un accord pour construire un oléoduc de 1.700 km de Bassora à Aqaba" en Jordanie, a déclaré à l'agence officielle jordanienne Petra le directeur de la Compagnie étatique irakienne pour les projets pétroliers Nihad Moussa.

"Les plans et les études techniques, actuellement réalisés par une compagnie canadienne, doivent être achevés d'ici la fin de l'année", a-t-il ajouté.

M. Moussa a parlé d'un "projet de 18 millions de dollars (...) important pour les deux pays".

Selon l'accord, qui doit être opérationnel en 2017, "la Jordanie recevra 850.000 barils de pétrole ainsi que 100 millions de mètres cubes de gaz par jour", a ajouté le responsable irakien.

La Jordanie importe 95% de ses besoins en énergie. Une hausse de 53% du prix du gaz domestique et de 12% de l'essence avait provoqué en novembre des manifestations qui ont parfois dégénéré en violences.

L'Irak a des réserves prouvées de 143,1 milliards de barils de pétrole, et 3.200 milliards de mètres cubes de gaz naturel, qui sont parmi les plus importantes du monde.

Les exportations de brut constituent une très large part des revenus du gouvernement irakien, et Bagdad cherche à augmenter nettement la production et la vente dans les années à venir pour financer la reconstruction du pays et de son économie dévastés par la guerre. Ce projet d'oléoduc devrait lui permettre d'accroître et de diversifier ses exportations.

Le royaume hachémite importe près de 10.000 barils de pétrole irakien par jour à un prix inférieur à celui du marché et un accord récent prévoit de porter ce chiffre à 15.000.

akh/al/vl/mcl

PLUS:afp