POLITIQUE

Des indemnités réduites pour les militaires en Afghanistan

09/04/2013 05:00 EDT | Actualisé 08/06/2013 05:12 EDT
AFP

Radio-Canada a appris que les indemnités que touchent les militaires canadiens déployés en Afghanistan seront réduites dès la mi-avril. Les risques entourant la mission ayant diminué, les militaires toucheront au moins 500 $ de moins par mois.

Par exemple, l'indemnité liée aux risques versée à un militaire qui participe à une première mission à l'étranger est actuellement d'environ 1350 $ par mois. D'ici quelques jours, cette prime passera à 848 $.

La Défense nationale indique qu'il ne s'agit pas de compressions dans le budget. Depuis 2011, la mission en Afghanistan est axée sur la formation plutôt que le combat. Les primes sont déterminées selon les risques auxquels les militaires s'exposent et selon leurs conditions de vie. Les missions sont réévaluées une fois par année à la suite d'observations faites sur le terrain. 

Seulement, certains militaires n'ont appris qu'une fois rendus en Afghanistan qu'ils recevront moins d'argent que prévu. « Je trouve un peu désolant, si c'est le cas, que les individus se retrouvent quelques mois en mission pour apprendre finalement qu'ils n'auront pas la prime qu'on leur avait dit qu'ils allaient avoir », a commenté le lieutenant-colonel à la retraite et professeur associé à l'Université de Sherbrooke, Rémi Landry.

La Défense nationale précise que les militaires continueront de recevoir d'autres avantages. Ils touchent également une prime de mission à l'étranger et bénéficient d'un allègement fiscal. Deux mesures qui représentent environ 14 000 $ pour six mois, en plus de leur salaire.

Au total, cette décision touchera 980 militaires, dont 930 déployés en Afghanistan. La cinquantaine d'autres est répartie dans différentes missions en Égypte, à Jérusalem ou ailleurs au Moyen-Orient.