NOUVELLES

Immeuble Pierre-Olivier-Chauveau : le maire répond à Jean Gagnon

09/04/2013 02:53 EDT | Actualisé 08/06/2013 05:12 EDT

L'état de l'immeuble du 2, rue Pierre-Olivier-Chauveau dans le Vieux-Québec, ravive les tensions entre le maire de Québec et le président des cols blancs de la Ville, Jean Gagnon.

Le maire a répondu mardi aux inquiétudes soulevées par le syndicat au sujet de la santé et de la sécurité de ses membres qui y travaillent. Le maire estime que Jean Gagnon exagère et l'invite à se faire élire aux prochaines élections « s'il sait comment gérer la ville ».

« Jamais on ne laisserait nos employés dans des milieux malsains. J'ai écouté ça hier, c'était le scénario de l'apocalypse ! », a lancé Régis Labeaume.

Lundi, Jean Gagnon a fait une sortie publique pour dénoncer l'état de l'édifice qui est situé derrière l'Hôtel de Ville. Il a déposé une plainte à la Commission de la santé et de la sécurité au travail. Le bâtiment est clôturé et le revêtement a dû être renforcé à plusieurs endroits pour éviter que des morceaux se détachent.

Le maire Labeaume suggère au président des cols blancs, avec qui il est régulièrement à couteaux tirés, de débattre publiquement de leurs points de vue dans un cadre politique.

« C'est facile de donner une opinion puis de retourner dans son bureau, bien au chaud. Qu'il s'en vienne dans le trafic, qu'il se présente aux élections. On est en démocratie, c'est là que se débattent les grandes questions. On va comparer nos visions sur la gestion de la Ville. Ça serait extraordinaire. Je pense qu'on est rendu là », a fait valoir le maire.

PLUS:rc