NOUVELLES

Egypte: une journaliste néerlandaise arrêtée lundi a été libérée

09/04/2013 01:30 EDT | Actualisé 09/06/2013 05:12 EDT

Une journaliste néerlandaise, arrêtée lundi au Caire après avoir été accusée d'espionnage alors qu'elle effectuait des interviews par un groupe d'Egyptiens qui l'avait remise à la police, a été libérée mardi, a annoncé l'ambassadeur des Pays Bas.

L'ambassadeur des Pays-Bas, Gerard Steeghs, a écrit sur son compte Twitter que la journaliste freelance, Rena Netjes, a été libérée après qu'il se soit entretenu avec le procureur de l'Etat.

"Mais elle va devoir renouveler sa carte de presse égyptienne. Je viens de la chercher", a-t-il écrit.

La journaliste interrogeait des gens pour préparer un article sur le chômage parmi les jeunes, quand des passants l'ont accusée d'espionage et l'ont "arrêtée", avait auparavant raconté le journaliste néerlandais Bas Altena.

Il avait indiqué à l'AFP, par téléphone depuis Amsterdam, que Mme Netjes l'avait appelé après son arrestation et lui a dit qu'elle avait passé la nuit en prison et avait été emmenée au tribunal mardi matin.

"Ils disaient: +tu es une espionne, tu es une espionne+", a-t-elle raconté au journaliste néerlandais, citant les personnes qui l'avaient "arrêtée".

La chaîne de radio néerlandaise BNR, pour laquelle travaille la journaliste, l'a citée, racontant qu'elle interviewait un groupe de jeunes dans un café quand le propriétaire des lieux a demandé à voir son passeport. Il l'a par la suite accusée d'inventer des histoires et il a appelé la police.

La journalistes néerlandaise a indiqué que la police avait trouvé des SMS sur son téléphone, rappellant ceux qu'envoient les militants aux journalistes, appelant à renverser le président Mohamed Morsi, selon le site internet de BNR.

Un responsable de la police a dit à l'AFP que Mme Netjes serait interrogée sur ces SMS.

Certains Egyptiens considèrent les étrangers avec suspicion. Un spot télévisé, à l'initiative d'un service de sécurité, avait même mis en garde les citoyens contre la révélation d'informations à des étrangers qui pourraient être des espions.

bur-se/feb/mcl

PLUS:afp