NOUVELLES

Besoin de structures au Maroc pour les 100.000 malades d'Alzheimer (associations)

09/04/2013 02:18 EDT | Actualisé 09/06/2013 05:12 EDT

Près de 100.000 personnes souffrent d'Alzheimer au Maroc, où il n'existe pas encore de centre spécialisé dans la prise en charge des malades, ont souligné des associations dans la foulée d'un Forum des pays méditerranéens qui s'est tenu le week-end dernier à Marrakech (sud).

Durant ce colloque "Jeunes d'aujourd'hui, vieux de demain", les participants ont tiré la sonnette d'alarme et discuté des moyens les plus efficaces pour ralentir les dégâts provoqués par cette maladie neurodégénérative, pour laquelle il n'existe pas de traitement curatif à l'heure actuelle.

Au Maroc, "il n'y a pas de chiffres officiels", a affirmé mardi à l'AFP Mohammed Oaadi, président de l'Association marocaine de l'Alzheimer et des maladies apparentées" (Amama), créée en 2011.

Les estimations pour le royaume s'appuient sur les données de l'"Alzheimer's Disease International" (ADI), selon lesquelles le nombre de Marocains souffrant de cette maladie "a atteint en 2010 près de 99.000", a-t-il ajouté.

Selon ces mêmes statistiques, "ce chiffre atteindra 524.000 en 2050", a signalé M. Oaadi, déplorant "une absence de médecins et de centres compétents".

"Le nombre des personnes atteintes par la maladie est plus élevée que les estimations qui circulent", a pour sa part avancé Ahmed Naïm, président de l'association "Espoir Maroc Alzheimer". "Beaucoup de parents cachent la maladie de leurs proches", selon lui.

Dans un récent rapport, le ministère de la Santé a de son côté assuré qu'une stratégie avait été récemment mise en place, axée sur la formation de médecins spécialisés, l'instauration de structures appropriées pour accompagner les patients et aider les familles.

La lutte contre Alzheimer fait partie "des priorités de santé publique", a assuré à cette occasion Soumaya Rachidi, une responsable du ministère.

Selon diverses associations, si la présence de la famille auprès des malades reste "forte" au Maroc --un point positif--, la lutte contre Alzheimer souffre également d'une absence de détection précoce et du coût du traitement médical, estimé à 1.200 dirhams par mois (environ 107 euros).

Alzheimer affecte 36 millions de personnes dans le monde.

jm-gk/mcl

PLUS:afp