NOUVELLES

Wall Street ouvre sans direction, se préparant à la saison des résultats

08/04/2013 09:49 EDT | Actualisé 08/06/2013 05:12 EDT

Wall Street a ouvert sans direction lundi, se préparant à lancer la saison des résultats avec Alcoa après la clôture et guettant une intervention du président de la Réserve fédérale américaine (Fed): le Dow Jones cédait 0,19% mais le Nasdaq prenait 0,11%.

Vers 13H40 GMT, l'indice Dow Jones Industrial Average abandonnait 28,29 points à 14.536,96 points, tandis que le Nasdaq, à dominante technologique, avançait de 3,38 points à 3.207,24 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 se repliait de 0,08% (-1,22 point) à 1.552,06 points.

Wall Street avait fini en baisse vendredi, sans toutefois s'effondrer, ébranlée par le net ralentissement des embauches américaines en mars, un signe inquiétant pour la reprise économique du pays: le Dow Jones avait lâché 0,28%, à 14.565,25 points et le Nasdaq 0,65%, à 3.203,86 points.

"Le fait que le marché soit parvenu à effacer vendredi une partie de ses pertes de la journée, aidé par un regain d'intérêt des acheteurs en fin de séance, est un facteur de stabilisation des cours ce matin", ont noté les experts de Briefing.com.

En effet, les observateurs soulignent que le mois d'avril est statistiquement "un bon mois pour Wall Street, (...) avec un gain en moyenne de 1,50% du S&P 500 depuis 1950" et qu'après la chute du marché la semaine dernière, les indices sont en terrain favorable pour rebondir.

Les opérateurs se tourneront en particulier lundi, après la clôture, vers la publication trimestrielle du géant de l'aluminium américain Alcoa, qui inaugure traditionnellement la saison des résultats aux Etats-Unis.

Après le choc d'un rapport mensuel sur l'emploi particulièrement décevant vendredi, ils seront également très attentifs à la teneur des propos du président de la Fed, Ben Bernanke, lors d'un discours dans la soirée à Atlanta (Géorgie, sud-est).

La Fed avait averti en mars que la rigueur budgétaire à laquelle l'Amérique s'astreint depuis le début de l'année devrait tôt ou tard se faire sentir durement sur "la croissance économique et les créations d'emplois".

Le marché obligataire reculait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans avançait à 1,714% contre 1,694% vendredi soir et celui à 30 ans à 2,879% contre 2,863%.

ppa/sl/rap

PLUS:afp