NOUVELLES

USA: début d'un procès sur la présence de plomb dans les aliments pour bébés

08/04/2013 07:34 EDT | Actualisé 08/06/2013 05:12 EDT

SAN FRANCISCO - Certains des principaux producteurs d'aliments pour bébés des États-Unis pourraient bientôt être obligés de révéler sur leurs emballages que leurs produits contiennent une quantité infime de plomb.

Le groupe environnemental Environmental Law Group s'est adressé aux tribunaux pour obliger des entreprises comme Gerber, Del Monte, Beech-Nut et plusieurs autres à afficher de tels avertissements. Le procès doit s'ouvrir lundi.

Le groupe est d'avis que ces producteurs contreviennent à la loi californienne en n'informant pas les consommateurs que leurs aliments contiennent de très faibles quantités de plomb.

Les avocats des entreprises rétorquent que la Food and Drug Administration des États-Unis a testé les produits visés, et qu'elle en est venue à la conclusion que les concentrations de plomb détectées sont inférieures au seuil qui nécessite un avertissement.

Les deux parties s'entendent toutefois pour dire que les aliments pour bébés qui contiennent des carottes, des pêches, des poires et des patates douces contiennent aussi du plomb. La poursuite touche également le jus de raisin et les salades de fruits.

L'exposition au plomb peut nuire au développement neurologique d'un enfant.

Les compagnies prétendent que le plomb retrouvé dans leurs produits est de source naturelle. Si le juge leur donne raison, elles pourraient ne pas devoir modifier leur étiquetage.

Les avocats d'ELF affirment en revanche qu'aucune exposition au plomb n'est sécuritaire, surtout en ce qui concerne les nouveaux-nés et les femmes enceintes. Ils espèrent que le juge ou l'opinion publique obligeront les entreprises à éliminer tout le plomb de leurs produits, puisque l'ajout d'un avertissement anéantirait leurs affaires.

PLUS:pc