NOUVELLES

Un juré exclu au procès pour meurtre de Pierre-Olivier Laliberté

08/04/2013 09:54 EDT | Actualisé 08/06/2013 05:12 EDT

Un juré a été exclu lundi matin au procès de Pierre-Olivier Laliberté, accusé du meurtre de Michaël Cadieux, à Québec. Le juge Richard Grenier a parlé d'un « accident de parcours » pour expliquer la situation aux autres membres du jury. Le procès se poursuivra donc avec onze jurés.

Le juge leur a rappelé qu'ils devaient suivre ses directives en droit et faire abstraction des informations rapportées dans les médias.

Après cette mise au point, le procès a repris avec le contre-interrogatoire du biologiste judiciaire Jean Bergeron, un expert en identification d'ADN. C'est lui qui a identifié le profil génétique de l'accusé retrouvé sous les ongles d'une des victimes.

La défense l'a questionné sur la durée de vie des traces d'ADN.

Jean Bergeron a témoigné vendredi dernier au quatrième jour du procès. Il a expliqué que puisque les deux profils d'ADN sont rares, en les combinant, on obtient moins d'une chance sur des centaines de milliards qu'ils appartiennent à deux autres personnes.

Michaël Cadieux, 20 ans, est mort à la suite d'une agression à l'arme blanche en juin 2011, dans le quartier Saint-Sauveur. Sa petite amie, Barbara Fortin-Saint-Pierre, avait été gravement blessée. Le couple dormait lorsqu'il a entendu des bruits provenant de l'appartement. L'assaillant a pénétré dans la chambre, où il a poignardé Michaël Cadieux qui s'est effondré au sol. Sa copine s'est défendue en agrippant au cou le suspect.

Pierre-Olivier Laliberté est accusé de meurtre au premier degré, de tentative de meurtre et d'introduction par effraction.

PLUS:rc