OTTAWA - Trois adolescentes canadiennes, accusée d'avoir forcé d'autres jeunes filles à se prostituer, ont plaidé non coupable lundi à l'ouverture de leur procès, où elles ont comparu élégamment vêtues et coiffées de couettes.

Les trois jeunes filles, âgées de 15 et 16 ans au moment des faits, auraient agi seules, sans intervention d'adultes, pour organiser un petit réseau de prostitution depuis la maison de banlieue de l'une d'entre elles.

Elles avaient été arrêtées en juin dernier et accusées d'avoir utiliser les médias sociaux pour attirer chez elles sept jeunes filles âgées de 13 à 17 ans, les enfermer et les "offrir" à des clients adultes.

Dans un cas, la victime aurait été droguée, selon la police.

L'accusation a formulé contre elles 74 chefs d'inculpation, dont trafic de personnes, enlèvement, séquestration, vol, agression sexuelle, menaces et enfin fabrication et diffusion de pornographie infantile.

Leur identité, comme celle de leurs victimes présumées, est tenue secrète conformément à la loi canadienne.