Musée Grévin: Montréal aura son musée de cire dès le 19 avril (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
ATELIER MUSEE GREVIN
Montréal aura son Musée Grévin. | courtoisie

Montréal inaugurera son Musée Grévin le 19 avril prochain. L’établissement parisien, dédié à l’art du «vrai semblant» et où sont exposées des statues de cire des plus grandes stars, développe actuellement un plan d’expansion internationale. Et c’est au Québec qu’on a choisi d’implanter la première mouture étrangère. Le projet Grévin Montréal accueillera ses visiteurs sept jours sur sept, au cinquième étage du Centre Eaton, en plein cœur du centre-ville.

Parmi les 120 monuments qui peupleront le décor coloré du musée, 30 seront québécois: Céline Dion, René Angélil, Robert Charlebois, Ginette Reno, Gilles Vigneault, Jean-Pierre Ferland, Diane Dufresne, Maurice Richard, Guy Lafleur, Roy Dupuis, Stéphane Rousseau, Marie-Mai, Julie Payette et Chantal Petitclerc y seront notamment représentés en format grandeur nature. Présente lors de la conférence de presse officielle, jeudi soir, Véronic DiCaire s’est déjà soumise à l’exercice du moulage: elle aura, elle aussi, sa statue. On trouvera en outre des personnages marquants de notre histoire comme Jacques Cartier, Marie Antoinette et Maisonneuve, et des figures importantes des milieux scientifique et politique.

«En ce qui a trait à l’offre touristique de Montréal, je crois que c’est quelque chose qui manquait», a fait valoir Béatrice de Reyniès, directrice générale du Musée Grévin. «Ce sera un site intergénérationnel qu’on visitera avec ses enfants, sa grand-mère, ses amis. C’est un divertissement plein d’émotions à partager. Et les touristes y retrouveront l’esprit du Québec et ses racines dans un environnement qui n’est pas uniquement pédagogique. On fait vivre un rêve, on retourne dans le passé.»

Flattée qu’on ait pensé à l’immortaliser de cette façon, Véronic DiCaire n’a pas non plus caché son excitation.

«C’est un honneur pour moi de me retrouver parmi de grands chanteurs qui ont marqué l’histoire de la musique», s’est-elle extasiée. «Ça me touche, et j’ai embarqué dans le jeu avec beaucoup de plaisir. De se voir ainsi, dans une autre dimension, c’est impressionnant!»
L’imitatrice, qui travaille actuellement sur l’élaboration d’un spectacle entièrement en anglais, a assuré qu’elle n’avait ressenti aucune douleur lors de la conception de sa jumelle inanimée. Il ne lui aura suffi que de garder la pose pendant quelques heures. «C’est vraiment agréable, comme expérience», a-t-elle insisté.

Les sculptures sont réalisées dans un atelier de Paris et nécessitent environ chacune trois mois de travail. Plusieurs artistes, mouleurs, couturiers, maquilleurs, perruquiers et coiffeurs y apportent leur concours afin qu’elles soient d’un réalisme absolu.

La direction artistique et la scénographie du Musée Grévin, qui combineront projections vidéo, jeux de lumière et autres surprises multimédias, seront assurées par le Québécois Dick Walsh et le Français Julien Bertévas. Les firmes d’ici, Geodezik et Moment Factory, apposeront aussi leur grain de sel pour créer des ambiances uniques et propices à la magie et l’évasion, au même titre que plusieurs autres sommités des coulisses de l’industrie du spectacle d’ici et d’ailleurs.

La mise sur pied de la succursale montréalaise du Musée Grévin a nécessité un investissement de 14 millions de dollars. La bannière est née il y a plus de 130 ans, le 5 juin 1882. Site privé le plus achalandé de France, Grévin Paris accueille, chaque année, autour de 800 000 visiteurs.

Grévin par Europea

Un volet gourmet accompagnera également l’entreprise: en toute fin de parcours, le public pourra casser la croûte au Café Grévin par Europea, nouveau restaurant du Grand Chef Relais et Châteaux Jérôme Ferrer et de son associé, le comédien Francis Reddy. Malgré ses mille et un projets déjà en chantier, Jérôme Ferrer, Français d’origine, a accepté d’emblée de se joindre à l’équipe de Grévin lorsque celle-ci l’a approché pour qu’il soit de l’aventure.

«Pour moi, c’est comme remettre un pied en France», a-t-il expliqué. «Grévin fait partie de ma culture. C’est le lieu magique de Paris où petits et grands vont s’amuser, où on peut aller prendre une photo à côté d’une star, se couper du temps et s’éclater dans un environnement magique. Le Café Grévin par Europea sera un endroit où on plongera le consommateur dans l’atmosphère des vieux bistrots parisiens d’autrefois, comme dans un film des années 1930.»

Le cuisinier nous concoctera donc des petits-déjeuners d’inspiration parisienne, des salades repas, des sandwichs français et d’autres goûters. La clientèle du Centre Eaton pourra aller y chercher des boîtes à lunch à emporter. Jean-Marc Guillot, son chef exécutif à la pâtisserie (qui a déjà été sacré Meilleur Ouvrier de France et Champion du monde de pâtisserie), s’occupera de la carte des délices sucrés.

«Ce sera de la petite restauration, ce qui ne veut pas dire du fast-food, loin de là, mais plutôt de la nourriture de casse-croûte délicieuse», a promis Jérôme Ferrer, tout sourire.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Le musée Grévin à Montréal
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Le Musée Grévin choisit Montréal pour sa première adresse nord ...

Musée Grévin | Grévin to open at the Montreal Eaton Centre on April ...

Ouverture d'un Musée Grévin à Montréal | Arts_Et_Spectacles | Arts ...

Le Musée Grévin s'implante à Montréal | Le Devoir

Un musée Grévin ouvrira en avril à Montréal - Le Nouvel Observateur

Un musée Grévin à Montréal en 2013 | Métro

Un musée Grévin va ouvrir à Montréal - Europe1.fr - International

Un musée Grévin débarque à Montréal ! - RTL.fr

Le Musée Grévin arrive à Montréal | Éric Clément | Arts visuels

Événements - Le musée Grévin Montréal ouvre ses portes le 19 avril ...

Grévin to open at the Montreal Eaton Centre on April 19, 2013

Un musée Grévin ouvrira en avril à Montréal

Grévin ouvre ses portes le 19 avril 2013 au Centre Eaton de Montréal