Huffpost Canada Quebec qc

«Mad Men», saison 6: la série qui a fait le pari du «vintage» revient (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
MAD MEN
«Mad Men» et les séries qui ont fait le pari du vintage. | AMC

Dimanche 7 avril, les spectateurs se sont replongés dans une des séries les plus suivies, Mad Men et son cortège de costumes sixties. La sixième saison, toujours diffusée par la chaîne câblée AMC, suit le quotidien de l'agence publicitaire Sterling Cooper Draper.

Elle a livré, comme à son habitude à chaque épisode - le premier, écrit par le créateur de la série Matthew Weiner, a duré exceptionnellement deux heures - son lot de codes musicaux et vestimentaires de l'époque. Mad Men joue la carte du vintage qu'ont tenté de reprendre certaines séries avec plus ou moins de succès.

Dans un essai publié l'année dernière en français, le journaliste britannique Simon Reynolds analysait comment la culture contemporaine était devenue accro à son propre passé. Si son raisonnement portait principalement sur la musique, il peut aussi s'appliquer à la télévision qui s'acharne parfois à nous offrir un monde révolu et sublimé.

Mad Men, étendard du vintage

don draper mad men

C'est le cas de Mad Men dont la force a souvent résidé en sa capacité à traverser avec chic les années 1950 et 1960 embrassant les comportements et l'esthétique de ces périodes. L'audience de la série n'a-t-elle pas poussé la marque de vêtements Banana Republic à sortir successivement plusieurs collections inspirées de ces années et dessinées en collaboration avec la costumière de Mad Men, Janie Bryant?

Les adeptes de la série - la saison cinq avait notamment été suivie par plus de 3,5 millions de téléspectateurs - comptent sur Jon Hamm, Elisabeth Moss, John Slattery et Christina Hendricks et les vices de leur personnage pour opérer un retour dans le passé. Ce passé où l'on n'hésitait pas à tomber la veste pour s'envoyer un verre de scotch au bureau entre quelques cigarettes.

D'autres séries ont tenté de surfer sur ce caché avec plus ou moins de réussite:

The Hour

Les mêmes costumes trois pièces mais dans une corporation voisine - en l'occurrence, le journalisme. En proposant The Hour, la BBC devait s'attendre aux comparaisons puisque la série britannique possède les mêmes atouts que sa cousine américaine. Des cigarettes aux revendications féministes, elle épouse les années 1950 et offre un voyage vintage.

Sur fond de guerre froide, d’espionnage, de répression gouvernementale, de crise du canal de Suez et de répression soviétique en Hongrie, la série est centrée sur l'élaboration d'une nouvelle émission d’investigation de télévision, The Hour, créée pour la BBC et produite par la jeune Bel Rowley qui embarque dans son équipe Freddie Lyon, jeune journaliste (Ben Whishaw) et Hector Madden (Dominic West), présentateur vedette.

Pan Am

Il faut croire que les chaînes apprécient particulièrement les riches années de la Guerre Froide puisque ABC décide en 2011 de lancer Pan Am avec la même nostalgie des années 1960. Les cigarettes quittent les canapés du bureau pour les sièges en première classe de l'emblématique compagnie aérienne Pan American World Airways.

Quatre hôtesses de l'air, Maggie, Laura, Kate, Colette et deux pilotes, Ted et Dean portent costume et robe d’époque, voyageant au rythme des épisodes. Mais Pan Am prouve que le vintage n'est pas automatiquement gage de réussite. Plombée par son faible nombre de spectateurs, la série est décommandée après une simple saison par la chaîne.

Mad Men, plus qu'une friperie

La série de Matthew Weiner n'est pas qu'une simple garde-robe d'époque. Sa force réside autant dans l’ambiance élaborée que l'image glamour vintage qu'elle renvoie. En abordant des sujets de sociétés - parfois sans beaucoup de subtilités - elle échappe au simple jugement plastique.

Pièce centrale de l'échiquier Mad Men, Peggy Olson, arrivée réceptionniste et repartie rédactrice, s'émancipe au fil des saisons. Comme certains personnages féminins, elle aura permis aux auteurs d'aborder l'évolution du droit des femmes et les inégalités au sein de la société.

D'autres thèmes ont fait leur chemin dans la série, autant de raisons qui poussent à reprendre la lecture de Mad Men et ne pas s'arrêter au vernis cool et sexy.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

"Mad Men" Season 6 and 7
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Mad Men – AMC

'Mad Men' Season 6 Premiere: What Hollywood Is Saying - The ...

Mad Men (season 6) - Wikipedia, the free encyclopedia

'Mad Men' Season 6 premiere recap: Don Draper is off his game but ...

'Mad Men' Season 6 premiere recap: 'The Doorway' happiness ...

The 'Mad Men' Season 6 Premiere: 'Fat Betty' Has Become 'WTF ...

'Mad Men' season 6, episodes 1-2: 'The Doorway' | NJ.com

'Mad Men' Season 6 premiere recap, 'The Doorway' - baltimoresun ...

'Mad Men' Season 6 premiere recap, 'The Doorway' - baltimoresun ...

Mad Men Season 6

The 'Mad Men' Season 6 Premiere: 'Fat Betty' Has Become 'WTF Betty'

Mad Men Season 6 Premiere Review: The Jumping Off Point

Jon Hamm on Mad Men's Season 6 Premiere: We Can't All Be Coach Taylor

Mad Men, Season 6

'Mad Men' Season 6: Jon Hamm and Jessica Pare balance the light and dark

Mad Men Recap: Season 6 Premiere Kicks Off With a Shock

'Mad Men' Season 6 Premiere Recap: Is Don Draper Back to His Old Ways?

'Mad Men' Season 6 Premiere: Where Did We Leave Off In Season 5?

Notes on Mad Men: Season 6, episode 1, 'The Doorway'

'Mad Men,' A Conversation: Inferno