NOUVELLES

Les quotidiens nord-américains ont su tirer leur épingle du jeu en 2012 (étude)

08/04/2013 12:05 EDT | Actualisé 08/06/2013 05:12 EDT

Les quotidiens nord-américains se sont plutôt bien maintenus en 2012, n'enregistrant qu'une baisse de 2% de leur chiffre d'affaires, grâce à une diversification de leurs recettes, selon une large étude publiée lundi par l'Association américaine de la presse écrite.

La Newspaper Association of America (NAA), qui a rassemblé les chiffres de 17 entreprises de presse quotidienne américaine, soit près de la moitié du secteur, affirme que le chiffre d'affaires général s'établit à 38,6 milliards de dollars en 2012 contre 39,5 milliards en 2011.

La publicité, qui reste la principale source de revenus, poursuit néanmoins sa chute avec une baisse de 6% sur l'année, mais le secteur a su trouver une nouvelle manne de recettes.

Pour la première fois en 10 ans, les revenus liés au tirage ont augmenté de 5%, tirés par la diffusion sur internet. Le conseil en ligne pour les entreprises locales et le commerce sur internet ont aussi augmenté de 8%.

La composition générale du chiffre d'affaires a ainsi évolué: le tirage représente maintenant 27% des recettes, la publicité en ligne 11%, la publicité imprimée 46%, les nouvelles sources de revenus (e-commerce et conseils aux entreprises) 8%, la presse très spécialisée et le marketing direct en ligne 8%.

"La presse américaine est en pleine mutation", affirme Caroline Little, présidente de la NAA qui représente plus de 2.000 titres aux Etats-Unis et au Canada. "Elle travaille maintenant à trouver de nouveaux moyens de satisfaire les besoins de leur lectorat et des entreprises locales".

Une étude du Pew Research Center avait démontré le mois dernier que les journaux "s'étaient lancés dans une grande expérimentation grâce à une variété de nouvelles sources de revenus et des changements majeurs dans leur organisation".

rl/rap/sam

PLUS:afp