NOUVELLES

Le pétrole rebondit légèrement à New York après trois séances de baisse

08/04/2013 09:42 EDT | Actualisé 08/06/2013 05:12 EDT

Les cours du pétrole rebondissaient légèrement lundi à l'ouverture à New York après trois séances de baisse consécutive, aidés par la tendance positive des places boursières et un bon indicateur allemand.

Vers 13H15 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai gagnait 41 cents à 93,11 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Il reprenait ainsi une partie des pertes enregistrées la semaine dernière, quand les prix du brut, affectés par des indicateurs moroses dans la zone euro et aux Etats-Unis, avaient reculé de 4,49 dollars en trois séances.

Le fort ralentissement des créations d'emplois aux Etats-Unis rapporté vendredi par les autorités américaines a notamment renforcé les craintes sur la vigueur de la demande énergétique des États-Unis --premier consommateur de brut de la planète.

Mais "toute la négativité de la semaine dernière semble pour l'instant oubliée", notamment grâce à un chiffre sur l'économie allemande "meilleur que prévu", a remarqué Matt Smith, de Schneider Electric.

La production industrielle de l'Allemagne a de fait légèrement progressé en février, enregistrant une hausse de 0,5% sur un mois alors que les analystes tablaient sur une hausse de 0,4%.

Cet indicateur "apporte un peu de solidité au marché européen, aide le Brent à remonter, ce qui fait à son tour monter le WTI", a souligné Carl Larry, de Oil Outlooks and Opinion.

La prudence restait toutefois de mise selon l'analyste, les cours du brut ayant déjà effacé une partie des gains enregistrés plus tôt dans les échanges électroniques.

Par ailleurs, faute d'indicateurs essentiels cette semaine, les investisseurs continuent de surveiller de près l'évolution de la situation en Corée du Nord alors que les tensions restent très vives entre Pyongyang et Séoul, a noté M. Larry.

Les opérateurs tentent aussi de déterminer si la nouvelle politique de la Banque du Japon (BoJ) donne des résultats, après l'annonce jeudi d'une accélération et d'une amplification de ses mesures d'assouplissement monétaire destinées à soutenir la relance économique.

"Si cela marche, ce sera bon pour la demande énergétique", a souligné M. Larry.

jum/sl/mdm

PLUS:afp