NOUVELLES

La Bourse de Toronto grimpe légèrement après les pertes de la semaine dernière

08/04/2013 05:08 EDT | Actualisé 08/06/2013 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a enregistré lundi un modeste gain, les opérateurs s'étant fait plutôt discrets après que l'inquiétude au sujet du rythme de la croissance économique eut effacé la semaine dernière tous les gains réalisés par le parquet torontois depuis le début de l'année.

L'indice composé S&P/TSX a avancé de 12,71 points pour clôturer à 12 344,56 points après cinq séance de pertes consécutives, ce qui place l'indice de référence quelque 86 points, ou 0,7 pour cent, en deçà de son niveau du début de l'année.

La Bourse de croissance TSXV a glissé de 0,46 point à 1041,39 points.

Le dollar canadien a continué à reculer — il avait souffert vendredi de la publication de données décevantes sur le marché du travail — et s'est déprécié lundi de 0,09 cent US à 98,3 cents US.

Aux États-Unis, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a gagné 48,23 points à 14 613,48 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a pris 18,39 points à 3222,25 points et que l'indice élargi S&P 500 s'est emparé de 9,79 points à 1563,07 points.

Sur le parquet torontois, le secteur des services publics a pris 0,77 pour cent, tandis que celui des industries a gagné 0,73 pour cent.

Le TSX a aussi profité de la croissance moyenne de 0,56 pour ceux des actions du groupe des télécommunications.

Les cours des matières premières ont dans l'ensemble progressé lundi, après avoir chuté la semaine dernière, mais les actions liés aux ressources naturelles ont connu une séance généralement faible.

Le secteur de l'énergie a légèrement gagné du terrain, le cours du pétrole brut s'étant apprécié de 66 cents à 93,36 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York.

Le prix de l'or noir avait reculé de près de cinq pour cent après la publication, la semaine dernière, de données montrant que les réserves de brut américaines étaient à leur niveau le plus élevé depuis 1990, même si les raffineries avaient commencé à augmenter leur production d'essence pour se préparer à la saison estivale.

Le secteur aurifère a été le plus grand perdant lundi, avec un déclin de 1,3 pour cent, qui fait suite au recul cumulatif de plus de sept pour cent de la semaine dernière. Le prix du lingot d'or a retraité lundi de 3,40 $ US à 1572,50 $ US l'once à New York.

Le secteur des métaux de base a perdu 0,18 pour cent même si le cours du cuivre s'est emparé de 3 cents US à 3,37 $ US l'once à New York. Le prix du métal a notamment progressé parce que des mineurs du Chili, premier pays producteur de ce métal, ont indiqué lundi qu'ils entameraient une grève partout au pays. Les inquiétudes économiques avaient fait reculer la semaine dernière le cours du cuivre à son plus faible niveau en huit mois, et le secteur minier de Toronto a conséquemment effacé près de trois pour cent.

L'indice phare de la Bourse de Toronto a perdu la semaine dernière 3,25 pour cent.

PLUS:pc