NOUVELLES

Jana Partners prédit que deux de ses candidats seront élus au conseil d'Agrium

08/04/2013 02:22 EDT | Actualisé 08/06/2013 05:12 EDT

NEW YORK, États-Unis - Jana Partners a affirmé lundi que deux des cinq personnes qu'elle propose de nommer au conseil d'administration de la canadienne Agrium (TSX:AGU), un leader de l'industrie des engrais, devraient avoir reçu assez de votes pour être élues lors de l'assemblée générale de la compagnie, mardi.

Le fonds spéculatif new-yorkais, qui mène depuis des mois une course aux procurations contre les gestionnaires d'Agrium, a dit croire dans un communiqué publié lundi que son fondateur et associé directeur, Barry Weinstein, ainsi qu'une autre des personnes proposées, David Bullock, avaient reçu assez de votes avant la date butoir de vendredi.

Jana a indiqué qu'en se basant sur les votes reçus par les personnes qu'elle proposait ainsi que sur le niveau de participation habituel pour ce genre de scrutin au Canada, elle croyait que ses deux candidats seraient élus.

Cependant, le fonds a indiqué que certains actionnaires qui ont appuyé ses candidats avaient s'étaient plaints d'avoir été contactés après la date limite pour se faire demander de changer leur vote.

Les règles actuelles des assemblées d'Agrium permettent de prolonger la période de vote sans avis public si cela peut permettre au conseil d'administration actuel d'être réélu, a indiqué Jana.

Le fonds a précédemment reproché à Agrium d'avoir payé les conseillers financiers et courtiers 25 cents pour chaque vote de leurs clients en faveur des administrateurs actuels du conseil, pour un minimum de 100 $ et un maximum de 1500 $ par actionnaire.

Agrium a rapidement réagi à l'annonce de Jana, disant qu'elle demeurait «très confiante» de gagner la course aux procurations et en accusant Jana de spéculation et de «diffusion de désinformation».

La compagnie a ajouté que Jana avait également été en contact avec les actionnaires au cours du week-end et a pressé les actionnaires de contacter Agrium ou ses mandataires de procurations s'ils avaient des questions.

Jana, qui a allongé plus d'un milliard pour acquérir une participation de 7,5 pour cent dans Agrium, a depuis proposé de nombreux changements pour la compagnie. Celui qui a fait le plus jaser propose de scinder les activités de détail d'Agrium en une compagnie distincte.

Jana assure qu'elle veut simplement qu'Agrium examine cette possibilité en détail, avec une aide indépendante, tout comme elle veut qu'elle gère mieux son capital, qu'elle améliore sa gouvernance et qu'elle réduise ses dépenses.

Agrium affirme plutôt que la scission est la priorité de Jana, et l'accuse d'utiliser des tactiques de «cheval de Troie» pour diviser la compagnie.

L'action d'Agrium a gagné lundi 1,59 $ à la Bourse de Toronto, pour terminer les échanges à 99,33 $.

PLUS:pc