NOUVELLES

Dépeceur présumé de Montréal: report des audiences préliminaires à vendredi

08/04/2013 03:19 EDT | Actualisé 08/06/2013 05:12 EDT

Les audiences préliminaires à l'ouverture éventuelle d'un procès de Luka Rocco Magnotta, un ancien acteur porno de 30 ans accusé d'avoir tué et démembré un étudiant chinois l'année dernière à Montréal, reprendront vendredi, a décidé lundi la justice canadienne.

Ces audiences avaient repris lundi, après plus de deux semaines d'interruption, avant d'être suspendues en début d'après-midi. Les travaux ne doivent reprendre que vendredi, avec un témoignage à distance depuis la France.

La déposition de ce témoin devrait être suivie par les derniers exposés de l'accusation et de la défense. La décision de la juge sur la tenue --ou non-- du procès devrait être rendue dans les jours suivants.

La déposition d'un témoin allemand, prévue à l'origine jeudi, a aussi été annulée, la justice allemande voulant que ce soit un juge allemand qui l'interroge et non les procureurs canadiens.

Pendant la suspension des audiences, les médias canadiens ont par ailleurs révélé que Luka Rocco Magnotta avait été jugé schizophrène dans le passé, selon un document judiciaire datant de 2005. Son éventuelle maladie mentale n'a toutefois pas été évoquée lors des audiences préliminaires.

Entamées le 11 mars et suspendues dix jours plus tard, ces audiences doivent permettre d'évaluer les preuves à charge pour ouvrir --ou non-- le procès de Magnotta, qui était de retour lundi dans le box des accusés. Le contenu de celles-ci ne peut être rendu public, en raison d'une ordonnance de non-publication.

Magnotta, 30 ans, est accusé d'avoir tué l'étudiant chinois Lin Jun, en mai dernier, et d'avoir filmé le meurtre pour le diffuser sur internet. Il est soupçonné également d'avoir expédié des morceaux de son corps par la poste à différentes adresses au Canada, y compris au parti conservateur au pouvoir.

L'accusé, qui s'était enfui en Europe immédiatement après, avait été arrêté dans un cybercafé de Berlin le 4 juin 2012 au terme d'une cavale en France et en Allemagne.

via/sab/are/rap

PLUS:afp