NOUVELLES

Deuxième peine prononcée dans le complot d'attentat contre l'armée à Seattle

08/04/2013 04:13 EDT | Actualisé 08/06/2013 05:12 EDT

Une nouvelle peine de 17 ans de prison a été prononcée lundi dans l'affaire du complot d'attentat contre un centre de recrutement de l'armée dans l'Etat de Washington (nord-ouest des Etats-Unis), après la condamnation en mars du principal accusé à 18 ans d'enfermement.

Walli Mujahidh, 34 ans, co-accusé dans cette tentative d'attaque qui était planifiée pour juin 2011, avait plaidé coupable en décembre de la même année, tout comme le principal instigateur Abu Khalid Abdul-Latif.

Celui-ci, également connu sous le nom de Joseph Anthony Davis, avait écopé de 18 ans de prison en mars dernier. Son complice présumé se voit donc condamné à 17 ans, a annoncé, dans un communiqué, la procureure fédérale Jenny Durkan.

Les deux hommes sont aussi soumis à dix ans de liberté surveillée une fois sortis de prison.

Tout comme Abdul-Latif, Mujahidh avait plaidé coupable de complot d'assassinat d'employés fédéraux américains et de complot d'utilisation d'armes de destruction massive contre le Military Entrance Processing Station (MEPS), un centre de recrutement militaire basé à Seattle.

La police, alertée par un informateur disant avoir été approché pour prendre part à l'attaque et fournir des armes aux conspirateurs, avait surveillé Abdul-Latif et Mujahidh, enregistrant leurs conversations faisant référence à une "attaque violente" avec des mitrailleuses et des grenades.

"Pendant les sessions de préparation de l'attaque, Mujahidh avait dit clairement qu'il voulait tuer autant de victimes que possible", ont déclaré les procureurs dans leur réquisitoire.

"Cet accusé était un partenaire enthousiaste et de sang-froid dans ce schéma meurtrier. Dans les conversations enregistrées, il ne cessait de parler des victimes innocentes qu'il prévoyait d'abattre", a ajouté Jenny Durkan du district de Seattle, dans le même communiqué.

chv/sam

PLUS:afp