NOUVELLES

La Turquie et Israël doivent se réconcilier rapidement, selon John Kerry

07/04/2013 10:45 EDT | Actualisé 07/06/2013 05:12 EDT

ISTANBUL - Le secrétaire d'État américain John Kerry a exhorté la Turquie, dimanche, à rétablir au plus vite ses liens diplomatiques avec Israël, deux pays alliés des États-Unis que la Maison-Blanche estime essentiels à la stabilité au Moyen-Orient.

Le gouvernement turc a toutefois exigé que l'État hébreu mette d'abord fin à tous ses embargos contre les Palestiniens.

De passage à Istanbul dans le cadre d'un voyage de 10 jours à l'étranger, M. Kerry a rencontré le ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, afin de renforcer le rapprochement entre la Turquie et Israël amorcé le mois dernier avec l'aide du président Barack Obama.

Le chef de la diplomatie américaine a également discuté avec le premier ministre Recep Tayyip Erdogan avant de prendre l'avion pour Israël.

Les relations entre les deux pays, qui ont déjà été de proches partenaires, se sont refroidies en 2010 après que l'armée israélienne eut attaqué un bateau qui faisait partie d'une flottille à destination de la bande de Gaza. Huit Turcs et un Américain d'origine turque ont été tués durant le raid.

Avant de quitter l'État hébreu il y a deux semaines, M. Obama avait organisé une conversation téléphonique entre le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, et M. Erdogan.

M. Nétanyahou s'est excusé et les pourparlers concernant les compensations que le gouvernement israélien a accepté de verser à la Turquie pour l'incident devraient commencer la semaine prochaine.

Mais M. Davutoglu a laissé entendre lors d'une conférence de presse conjointe avec John Kerry dimanche qu'il faudrait du temps avant que les relations entre Israël et la Turquie reviennent à la normale.

«Un affront a été commis et il faut que les responsables répondent de leurs actes», a déclaré le ministre turc des Affaires étrangères, précisant que la Turquie ferait preuve de prudence dans ses efforts pour rétablir ses liens diplomatiques avec Israël. «Tous les embargos devraient être éliminés une bonne fois pour toutes.»

Le secrétaire d'État américain arrivera dimanche en Israël à l'occasion de son troisième séjour dans l'État hébreu en deux semaines. Il rencontrera le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, dimanche soir puis Benyamin Nétanyahou et d'autres représentants israéliens et palestiniens lundi.

M. Kerry s'arrêtera aussi en Grande-Bretagne, en Corée du Sud, en Chine et au Japon avant de rentrer à Washington le 15 avril.

PLUS:pc