NOUVELLES

Egypte: une grève des conducteurs de train bloque le réseau ferré

07/04/2013 07:08 EDT | Actualisé 07/06/2013 05:12 EDT

Le réseau ferré égyptien était paralysé dimanche par une grève des conducteurs de train, dont le mouvement traduit le social tendu qui règne dans le pays en proie à une sévère crise économique.

Les revendications portent sur des hausses de salaires, des compensations pour les jours de congé travaillés et les heures supplémentaires, a expliqué Hussein Zakaria, président de l'Autorité nationale des chemins de fer, cité par l'agence égyptienne Mena.

Les grévistes ont jugée insuffisante une proposition de la direction d'augmenter une prime de 10%, a-t-il ajouté.

"La grève paralyse totalement le réseau ferroviaire", a déclaré M. Zakaria, précisant que des bus avaient été mis en place pour remplacer les trains.

L'Egypte connaît depuis la chute du régime de Hosni Moubarak il y a deux ans une multiplication des conflits sociaux dans de nombreux secteurs privés ou publics, y compris la police.

Confronté à une situation économique difficile, le gouvernement négocie actuellement avec le Fonds monétaire international (FMI) un accord pour l'octroi d'une aide de 4,8 milliards de dollars, dont le montant pourrait être revu à la hausse.

Le pays doit en particulier faire face en ce moment à des pénuries de gazole qui perturbent les transports routiers, et à une multiplication des coupures d'électricité, faute de combustible pour les centrales thermiques.

Les conducteurs de train égyptiens protestent depuis longtemps contre des horaires de travail excessifs et le mauvais état du réseau, qui a connu plusieurs catastrophes ces dernières années.

En janvier, le déraillement d'un train transportant des conscrits de l'armée a fait 19 morts et 107 blessés au sud du Caire.

En novembre, une cinquantaine d'enfants ont péri dans la collision entre un train et un bus scolaire en haute-Egypte. L'enquête a révélé que le garde qui aurait dû la barrière au passage du train s'était endormi.

En 2002, près de 360 personnes avaient perdu la vie dans l'incendie d'un train, le plus grave accident ferroviaire dans l'histoire de l'Egypte.

jaz/cr/fc

PLUS:afp