NOUVELLES

Cochrane toujours le maître

07/04/2013 09:57 EDT | Actualisé 07/06/2013 05:12 EDT

Ryan Cochrane, de Victoria, a réussi le temps le plus rapide au monde cette année, et a gagné le 1500 m libre des essais canadiens pour les championnats du monde FINA.

Cochrane fait bien de ne pas essayer le bobsleigh tout de suite. Il a gagné sa principale épreuve en 14 min 59 s 73/100, mais a reçu une forte opposition de Will Brothers et d'Eric Hedlin, tous deux de Victoria. Brothers a dépassé Hedlin dans la dernière longueur pour décrocher la deuxième place disponible dans l'équipe en terminant deuxième en 15:02,48. Hedlin s'est classé troisième en 15:03,64. Brothers et Hedlin sont maintenant les deuxième et troisième Canadiens les plus rapides de l'histoire après Cochrane.

Cela dit, le temps de Cochrane est loinde son record canadien de 14:39,63, établi en gagnant la médaille d'argent aux Jeux olympiques de Londres

Équipe Canada a donc deux nageurs de plus pour les championnats du monde auront lieu du 19 juillet au 4 août à Barcelone. Hedlin tentera d'être sélectionné dans l'équipe au 10 kilomètres en eau libre plus tard en avril.

« Je suis heureux que cela ait paru se passer en douceur, mais cela n'a pas été ressenti de cette manière, a dit Cochrane. Globalement, j'ai eu une bonne fin de semaine et nager ces trois épreuves (400 m, 800 m, 1500 m libre) est difficile. Mais si nous voulons être forts, c'est ce que nous devons faire. »

Brothers, âgé de 18 ans, a été surpris d'obtenir sa première place dans l'équipe nationale senior, alors qu'il était le quatrième favori avec un temps de qualification de près de 8 secondes plus lent que celui du no 2, Hedlin.

« C'est excellent de voir que le travail acharné rapporte, a dit Brothers. Je n'étais pas conscient que nous étions dans une course aussi forte. J'ai simplement enfoncé la tête et espéré pour le mieux. »

D'autres noms dans l'équipe

Les autres nageurs qui ont mérité des places dans l'équipe nationale, samedi, sont Andrew Ford, de Guelph, en Ontario, qui a terminé à une seconde du record canadien du 200 m QNI; Chris Manning, de Brantford, en Ontario, qui a devancé Luke Peddie, d'Edmonton, par 0,01 de seconde au 50 m libre et Ashton Baumann, d'Ottawa, au 200 m brasse.

Les solides performances se sont poursuivies chez les femmes puisque les huit places disponibles dans les courses de samedi ont été remplies, incluant deux par une courageuse Alexa Komarnycky.

Komarnycky a terminé deuxième et réussi le critère de qualification mondial au 800 m libre, puis a replongé dans la piscine pour faire pareil au 200 m QNI moins de 10 minutes plus tard. Elle sera la seule nageuse canadienne à participer à trois épreuves individuelles aux championnats du monde, s'étant qualifiée pour le 400 m QNI plus tôt cette semaine.

« Le 200 m QNI est une épreuve dans laquelle je voulais vraiment nager aux championnats du monde, a dit Komarnycky, qui a nagé dans le 800 m libre aux Jeux olympiques de Londres l'an dernier. C'était ma dernière course de la compétition et je voulais simplement donner tout ce que je pouvais. Venir si près de mon record personnel tout juste après avoir nagé le 800 est très satisfaisant. »

Savannah King, de Vancouver, et Erica Seltenreich-Hodgson, d'Ottawa, ont été les gagnantes du 800 m libre et du 200 m QNI. Les autres qui ont obtenu des places dans l'équipe nationale sont Chantal van Landeghem, de Winnipeg, et Victoria Poon, de Montréal, au 50 m libre et Tera Van Beilen d'Oakville, en Ontario, et Martha McCabe, de Toronto, au 200 m brasse.

 

PLUS:rc