NOUVELLES

Bac obligatoire pour les infirmières : la FIQ est inquiète

07/04/2013 12:32 EDT | Actualisé 07/06/2013 05:12 EDT

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) se dit inquiète de la précipitation avec laquelle le gouvernement entend imposer une formation universitaire pour la majorité des nouvelles infirmières.

Québec entend demander un baccalauréat pour accéder à la profession dès 2014, a indiqué la FIQ qui veut que l'on prenne le temps de répondre à un certain nombre d'interrogations avant d'aller de l'avant. 

Lors d'un point de presse dimanche, la présidente de la FIQ, Régine Laurent, a notamment évoqué la question de la capacité du réseau de l'éducation à absorber aussi rapidement les infirmières qui vont vouloir compléter leur formation.

Elle dit craindre aussi que la relève diminue, que les infirmières quittent les régions pour aller étudier dans les grandes villes et qu'elles ne reviennent pas une fois le diplôme obtenu.

Inquiétude injustifiée?

Réagissant quelques heures plus tard, l'Ordre des infirmières et des infirmiers du Québec (OIIQ), qui délivre les permis d'exercer la profession avec le feu vert du gouvernement, rappelle qu'une période de transition de cinq ans sera établie après l'entrée en vigueur de la nouvelle norme.

Ce ne sera donc qu'à compter de 2019 que les premiers permis d'infirmière seront délivrés en fonction de la nouvelle norme, a précisé l'Ordre des infirmières du Québec, présidé par Lucie Tremblay.

L'OIIQ a également fait valoir que « la meilleure façon de protéger l'intérêt du public, [...] c'est le prolongement de la formation au niveau universitaire », soulignant que la formation des infirmières est plus longue d'environ deux ans dans le reste du Canada et dans des pays comme l'Angleterre, l'Australie et la France.

PLUS:rc