NOUVELLES

Alison Redford défendra le pétrole albertain à Washington

07/04/2013 06:36 EDT | Actualisé 07/06/2013 05:12 EDT

La première ministre de l'Alberta, Alison Redford, ira cette semaine à Washington afin de discuter de ressources énergétiques avec des décideurs politiques américains.

Elle rencontrera, les 9 et 10 avril, des membres du Congrès et des représentants de la Maison-Blanche.

Selon un communiqué diffusé dimanche, la dirigeante leur parlera du projet de pipeline Keystone et des avancées de l'Alberta en matière de protection de l'environnement.

Elle soulignera le fait que la province est la seule entité politique d'Amérique du Nord à obliger les grosses industries énergétiques à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre, sous peine de pénalités financières.

L'investissement par l'Alberta, de 1,3 milliard de dollars dans des projets de capture et de stockage du carbone, sera aussi porté à leur attention.

« Il est important de noter que l'énergie produite de manière responsable en Alberta permettra de renforcer les économies des deux côtés de la frontière », déclare la première ministre par voie de communiqué.

Alison Redford, dont le voyage à Washington est le quatrième en 18 mois, sera accompagnée par Cal Dallas, le ministre des Relations internationales et intergouvernementales de l'Alberta.

La ministre provinciale de l'Environnement, Diana McQueen, participera également aux rencontres.

Le coût du voyage des trois responsables politiques et de leur équipe est évalué à 34 000 $.

PLUS:rc