NOUVELLES

Vatican: un franciscain espagnol nommé à la Curie vaticane

06/04/2013 07:27 EDT | Actualisé 06/06/2013 05:12 EDT
AP
FILE - In this Sunday, March 31, 2013 photo, Pope Francis greets the faithful at the end of the Easter Mass in St. Peter's Square at the Vatican. Francis is the first Jesuit to be elected pope, and members of the order have only started absorbing the novelty of one of their own leading the church. But they have also started thinking ahead, to the potential impact of this pontificate on their many ministries, colleges and overall future. (AP Photo/Andrew Medichini, File)

VATICAN, État de la Cité du Vatican - Le pape François a nommé samedi un franciscain espagnol pour devenir le no 2 du bureau du Vatican pour les ordres religieux, sa première nomination au sein d'une bureaucratie vaticane nécessitant une importante restructuration.

Jose Rodriguez, qui a également été nommé archevêque, remplace son homologue américain Joseph Tobin, qui a été transféré à un archidiocèse du Midwest américain à la suite de ses efforts de médiation des tensions entre le Vatican et des religieuses américaines qui, selon plusieurs conservateurs théologiques, sont devenues trop séculières et politiques.

Mgr Rodriguez, âgé de 60 ans, est étranger à l'administration du Vatican et provient du monde des ordres religieux, tout comme le pape François, qui est un jésuite. Le nouvel archevêque est bien apprécié au sein de ces ordres, et a été élu, l'an dernier, président d'une association internationale qui rassemble les dirigeants des ordres masculins. Il a été élu deux fois à la tête de l'Ordre des frères mineurs, l'une des principales branches de l'Ordre des franciscains fondé par Saint-François d'Assise, de qui le pape a pris le nom.

Les religieuses américaines ont vu l'élection d'un pape jésuite dévoué aux pauvres comme une lueur d'espoir à la suite du durcissement de la position du Vatican sous le prédécesseur de François, Benoît XVI. Ces religieuses ont été accusées de trop se concentrer sur la justice sociale — l'une des priorités du nouveau pape —, au détriment d'autres dossiers de l'Église, comme l'avortement.

Mgr Tobin est désormais archevêque d'Indianapolis, qui compte moins de 230 000 catholiques.

L'une des tâches importantes à laquelle devra s'attaquer le pape est la réforme de la Curie, ou l'administration vaticane, qui est rongée par les scandales. Cette bureaucratie décide de tout, des nominations des évêques à la liturgie, en passant par la fermeture des paroisses et des mesures disciplinaires pour les prêtres ayant commis des abus.

Benoît XVI a commandé un rapport sur la Curie destiné uniquement au prochain pape à la suite des scandales tels que VatiLeaks, dans le cadre duquel le majordome du pape a coulé des informations révélant des cas de népotisme, de corruption et de copinage aux plus hauts niveaux de l'administration.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le nouveau pape François