NOUVELLES

Syrie: un bombardement à Alep tue au moins 15 personnes, dont des enfants

06/04/2013 09:39 EDT | Actualisé 06/06/2013 05:12 EDT

BEYROUTH - Une frappe aérienne du gouvernement syrien contre un quartier fortement disputé de la ville d'Alep (nord), samedi, a fait au moins 15 morts, incluant neuf enfants, affirment des militants.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme, sis en Grande-Bretagne, le bombardement a touché le quartier Sheikh Maqsoud, tombé sous contrôle rebelle la fin de semaine dernière après plusieurs jours de violents combats avec les troupes du régime.

Cette prise est le plus récent gain de l'opposition dans une zone de guerre urbaine qui s'est élargie l'été dernier, lorsque des combattants rebelles ont pris le contrôle de plusieurs quartiers. Alep est la plus grande ville du pays, et représente un important front dans la guerre civile opposant le président Bachar el-Assad et ceux tentant de renverser son régime.

Aux dires de l'Observatoire, le bilan des victimes de la frappe aérienne de samedi, survenue près d'un point de contrôle de miliciens kurdes antigouvernementaux, devrait augmenter en raison des blessures graves infligées par les bombes.

Une vidéo amateure de l'attaque montre des gens chargeant les corps ensanglantés de trois enfants et de deux hommes à l'arrière d'une camionnette, tandis que des femmes hurlent et que des explosions éclatent au loin. Un autre garçon peut être aperçu, gisant mort dans la rue près d'un camion en feu.

La vidéo semble authentique et correspondait aux informations d'autres correspondants de l'Associated Press dans la région.

Les deux clans désirent fortement contrôler ce district stratégique, qui est majoritairement habité par des membres de la minorité kurde. Le quartier est situé sur une colline à l'extrémité nord d'Alep et surplombe la majeure partie de la ville, donnant au groupe qui en a le contrôle la capacité de frapper par des mortiers et de l'artillerie des zones contrôlées par l'ennemi.

PLUS:pc