NOUVELLES

Obama affirme que son budget permettra de revigorer la classe moyenne

06/04/2013 09:32 EDT | Actualisé 06/06/2013 05:12 EDT

Le président Barack Obama a déclaré samedi que son projet de budget, qu'il doit dévoiler la semaine prochaine, est avant tout destiné à revigorer la classe moyenne américaine en introduisant des réformes destinées à réduire les déficits.

"Notre priorité en tant que nation, et ma priorité en tant que président, est de tout faire pour faire redémarrer le moteur de la croissance: il faut une classe moyenne prospère", a déclaré M. Obama dans son intervention hebdomadaire à la radio. "C'est notre +Etoile polaire+, cela doit nous donner le cap pour chaque décision que nous prenons".

Cette déclaration intervient alors que selon des rumeurs Barack Obama va offrir aux républicains des concessions dans le domaine des programmes sociaux chers à son parti démocrate, dans sa proposition de budget pour l'exercice 2014.

Selon un membre de son administration, en combinant les coupes dans les dépenses, M. Obama estime pouvoir parvenir à une réduction du déficit supplémentaire de 1.800 milliards de dollars, étalés sur dix ans. Le déficit budgétaire annuel, projeté à 5,5% du PIB pour l'exercice en cours qui s'achève en septembre, passerait à 2,8% en 2016 et 1,7% en 2023, selon ce calcul.

Combiné avec les 2.500 milliards d'économies déjà réalisées depuis les négociations de 2010, le projet de M. Obama permettrait une réduction totale des déficits de 4.300 milliards de dollars sur 10 ans, soit un peu plus que l'objectif négocié par les deux partis pour stabiliser la dette.

Cependant, le projet de M. Obama s'est déjà attiré les foudres tant des conservateurs que des libéraux.

Ainsi, le président républicain de la Chambre des représentants John Boehner, qui a négocié depuis 2011 avec M. Obama sur les questions budgétaires, avec des résultats très limités, a accueilli la proposition de l'exécutif sans enthousiasme.

Les libéraux reprochent quant à eux au président d'avoir fait trop de concessions aux républicains. Un sénateur de gauche, Bernie Sanders, a ainsi affirmé qu'il ferait tout pour bloquer le projet de M. Obama.

"Avec ce budget on ne dépenserait pas plus que nos ressources", a encore dit M. Obama.

"Ce projet ne conduirait pas à effectuer des coupes budgétaires inutiles qui ne feraient que ralentir notre économie. Et nous tiendrons nos promesses pour la génération future en investissant dans les secteurs fondamentaux qui ont toujours fait une Amérique forte: la production et l'innovation, l'énergie et l'éducation", a-t-il ajouté.

Le président américain dévoilera le 10 avril son projet de budget pour l'exercice 2014, deux mois après la date normalement requise par la loi, a annoncé jeudi la Maison Blanche.

Ce retard est dû aux confrontations à répétition entre les alliés démocrates de M. Obama et leurs adversaires républicains du Congrès sur la double question des dépenses et des impôts.

mk/bdx/js

PLUS:afp