NOUVELLES

Nouvelle fuite d'eau radioactive à la centrale de Fukushima

06/04/2013 11:30 EDT | Actualisé 06/06/2013 05:12 EDT

La compagnie gérante de la centrale accidentée de Fukushima a fait état dimanche d'un nouvel écoulement possible d'eau contaminée dans le sol depuis un réservoir de stockage souterrain, tout en minimisant ses conséquences sur l'environnement

Samedi déjà, Tokyo Electric Power Co. (TEPCO) avait annoncé qu'il avait été obligé de transférer des tonnes d'eau radioactive d'un réservoir temporaire à un autre après avoir détecté une possible fuite. 120 tonnes d'eau se seraient échappées par une brèche dans le revêtement intérieur de la cuve, se répandant en partie dans le sol.

Des éléments radioactifs ont été décelés dans de l'eau accumulée entre le sol autour de la cuve et la couche externe d'un revêtement imperméable au fond du réservoir mais Tepco juge peu probable que l'eau radioactive puisse s'écouler dans la mer.

L'entreprise a décidé de placer l'eau dans un autre réservoir, une opération qui pourrait prendre plusieurs jours.

TEPCO a découvert la fuite plus tôt cette semaine après avoir constaté une augmentation inhabituelle des niveaux de radiation dans les échantillons d'eau prélevés entre les différentes couches du revêtement intérieur de la cuve.

Les niveaux de radiation dans les échantillons d'eau recueillis à l'extérieur du réservoir ont aussi fait un bond, autre signe qu'il y a écoulement, a expliqué le porte-parole de la compagnie, Masayuki Ono.

Ce n'est pas le premier incident du genre à survenir depuis que la centrale a été lourdement endommagée par le séisme et le tsunami ayant dévasté le nord-est du Japon en 2011.

De l'eau contaminée se serait écoulée dans l'océan à plusieurs reprises durant la crise et les experts croient à l'existence d'une fuite permanente en raison des hauts niveaux de radiation détectés dans les poissons pêchés à proximité de la centrale.

Le réservoir contient 13 000 tonnes d'eau qui ont servi à refroidir les réacteurs à la suite de la catastrophe. TEPCO a tellement utilisé d'eau qu'elle manque d'espace pour la stocker.

La situation de la centrale de Fukushima est considérée comme stabilisée depuis décembre 2011, mais le site reste très fragile, notamment en cas de nouveau séisme et tsunami.

PLUS:rc