Lock-out à l'hôtel Vogue de Montréal: piquet de grève samedi matin

Publication: Mis à jour:
HOTEL VOGUE
SRC

Les quelque 110 travailleurs de l'hôtel Vogue de Montréal, affiliée à la chaîne Loews, ont été mis en lock-out vendredi.

La décision a été prise par l'employeur à la suite du rejet des dernières offres patronales.

Les employés ont érigé un piquet de grève samedi matin.

Selon le syndicat des Teamsters, la direction de l'hôtel « cinq étoiles » exige des concessions majeures de plusieurs natures, notamment en ce qui a trait aux vacances et aux journées mobiles. De plus, elle voudrait réduire sa participation dans le régime de retraite ainsi que dans l'assurance collective.

Le syndicat prétend par ailleurs que la direction de l'hôtel veut introduire la sous-traitance dans les opérations, éliminant une quinzaine de postes.

Le syndicat des Teamsters ne nie pas que l'établissement soit en difficulté financière depuis quelque temps, en raison de l'apparition de nouveaux hôtels de luxe à Montréal. Mais il estime que des rénovations pourraient redresser la situation, sans exiger des concessions majeures aux employés.

Un vote de grève a été pris, et les travailleurs se sont prononcés à 76 % en faveur d'un débrayage. Aucune date n'a cependant été arrêtée.


Sur le web

Lockout à l'hôtel Vogue de Montréal | Métro

Teamsters Canada | Les travailleurs de l'hôtel Vogue sont en lockout

Les travailleurs de l'hôtel Vogue sont en lockout - Le Lézard