Effondrement d'un immeuble en Inde: la police arrête deux entrepreneurs

Publication: Mis à jour:

MUMBAI, Inde - Les autorités indiennes ont arrêté deux entrepreneurs samedi alors que les secouristes mettaient un terme à deux jours de recherches dans les décombres d'un immeuble résidentiel dont l'effondrement a fait au moins 72 morts près de Mumbai.

Soixante-dix personnes ont également été blessées lorsque le bâtiment de huit étages construit sur terrain forestier dans la banlieue de Thane s'est écroulé jeudi soir. Dix-sept enfants ont perdu la vie.

Trente-six blessés étaient toujours hospitalisés samedi alors que les autres avaient reçu leur congé de l'hôpital après avoir été traités, a déclaré Sandeep Malvi, un porte-parole de la municipalité.

Le commissaire de la police locale, K.P. Raghuvanshi, a annoncé que deux entrepreneurs avaient été interpellés et seraient officiellement accusés après investigation.

Des secouristes armés de masses, de tronçonneuses et de vérins hydrauliques ont fouillé dans la montagne de débris pendant 42 heures dans l'espoir de trouver des survivants, a raconté l'agent Dahi Phale. Six bulldozers ont aussi été mis à contribution.

M. Malvi a indiqué que 20 corps avaient été retrouvés durant la nuit avant que la mission de sauvetage ne prenne fin samedi midi.

Prithviraj Chavan, un représentant de l'État de Maharashtra, a affirmé que le gouvernement avait ordonné l'ouverture d'une enquête et qu'un conseiller municipal adjoint et un haut dirigeant de la police avaient été suspendus pour manquement à leur devoir.

Au moment de l'effondrement, entre 100 et 150 personnes se trouvaient dans l'immeuble. Plusieurs d'entre elles étaient des résidants ou des employés des entrepreneurs arrêtés qui vivaient sur le site tout en travaillant sur le chantier, a précisé Sandeep Malvi.

Ce genre d'incident est fréquent en Inde, où les constructeurs utilisent souvent des matériaux non conformes et où la construction de structures à plusieurs étages est rarement supervisée par les autorités.

La forte demande pour les logements près des grandes villes indiennes et la corruption poussent souvent les entrepreneurs a ajouter des étages à leurs bâtiments sans autorisation ou à bâtir des immeubles illégaux.