NOUVELLES

Attentat en Afghanistan: Kerry déplore la mort d'une diplomate américaine

06/04/2013 03:50 EDT | Actualisé 06/06/2013 05:12 EDT

Le secrétaire d'Etat John Kerry a déploré samedi la mort d'une employée du département d'Etat dans un attentat en Afghanistan qui a également tué trois soldats américains, un civil américain et un civil afghan.

M. Kerry, actuellement en route vers la Turquie, a souligné qu'il avait rencontré la diplomate décédée la semaine passée à Kaboul, la décrivant comme "intelligente, compétente, avide de servir et profondément engagée pour notre pays".

Le secrétaire d'Etat a expliqué que les Américains et leurs collègues afghans étaient en route vers une école pour offrir des livres à des étudiants à Qalat, la capitale de la province de Zaboul, au sud du pays, quand ils ont été tués par cette "attaque ignoble".

M. Kerry a adressé ses condoléances aux proches de la diplomate et il a précisé que quatre autres employés du département d'Etat avaient été blessés dans l'attentat de Zaboul, dont un très grièvement.

"Nous connaissons trop bien les risques qu'encourent de nos jours les personnels du département d'Etat, chez nous et à travers le monde", a encore indiqué M. Kerry dans un communiqué.

"J'aimerais que tout le monde dans notre pays puisse voir la dévotion, la loyauté et le travail si difficile et dangereux de nos diplomates sur les lignes de front, dans les endroits les plus dangereux. Chaque jour nous honorons leur courage et saluons leur sacrifice, et aujourd'hui nous le faisons avec une grande tristesse", a encore dit John Kerry.

Celui-ci a également noté qu'il était en contact étroit avec Chuck Hagel, le secrétaire à la Défense, avec la Maison Blanche et d'autres responsables de haut rang à propos des attentats en Afghanistan.

Six membres de l'Otan, dont cinq Américains, ont été tués samedi lors de deux attaques survenues dans le sud et l'est de l'Afghanistan, faisant de cette journée la plus meurtrière pour la coalition internationale en près de huit mois.

Ces pertes, les pires depuis le 8 juillet 2012, quand sept soldats de l'Otan étaient morts dans deux attaques différentes, déjà dans l'est et le sud du pays, interviennent le jour de l'arrivée du général Martin Dempsey, le chef d'état-major interarmées américain, pour une visite surprise en Afghanistan.

oh/bdx/js

PLUS:afp