NOUVELLES
05/04/2013 11:40 EDT | Actualisé 05/06/2013 05:12 EDT

Un cheikh salafiste expulsé d'Egypte libéré à Tunis

Le parquet tunisien a libéré un cheikh salafiste expulsé d'Egypte pour falsification de passeports destinés à des jihadistes estimant qu'aucun crime ne lui était reproché, a indiqué vendredi à l'AFP le ministère de la Justice.

"Le parquet a relâché (jeudi soir) Imed Ben Salah en l'absence de crime", a indiqué le porte-parole du ministère de la Justice, Adel Riahi sans plus de précisions.

M. Ben Salah, alias cheikh Abou Abdallah Ettounsi, avait été interpellé jeudi après-midi à son arrivée à l'aéroport de Tunis, placé pour l'occasion sous haute sécurité des groupuscules salafistes ayant annoncé leur intention d'accueillir cette figure de la mouvance radicale.

Il avait été arrêté le 21 mars puis expulsé d'Egypte, selon des informations de presse, pour avoir organisé un système de faux papiers pour faciliter les déplacements de combattants jihadistes.

Le nouveau gouvernement, dirigé par l'islamiste du parti Ennahda Ali Larayedh, a assuré être déterminé à lutter contre ces groupes armés et plusieurs opérations pour arrêter des militants ont été menées ces derniers mois.

Les autorités tunisiennes ont aussi commencé à mettre en place un système de contrôle accru aux frontières avec la Libye afin d'empêcher le passage de jeunes voulant rejoindre la Syrie pour combattre les troupes du régime de Bachar al-Assad.

L'opposition laïque accuse cependant le gouvernement de laxisme vis-à-vis des groupes islamistes radicaux.

ms-alf

PLUS:afp