Le 4 avril 1966, l'ancêtre de l'Espace pour la vie ouvrait ses portes au coin des rues Peel et Saint-Jacques. Le 6 avril 2013, le nouveau Planétarium accueillera le public afin qu'il découvre les deux spectacles et l'exposition entièrement renouvelée sur les sciences de la vie. Désormais située aux côtés du Biodôme, de l'Insectarium et du Jardin botanique, l'institution montréalaise a comme objectif d'engager l'humain à comprendre et connecter avec la nature, à travers les sciences et les émotions.

Les dirigeants du nouveau Planétarium ont eu la grande idée de faire appel aux artistes multidisciplinaires Michel Lemieux et Victor Pilon pour créer le spectacle au Théâtre du Chaos : Continuum.

Voyez les photos au bas de l'article!

Après avoir enlevé vos chaussures et vous être assis sur l'une des chaises Adirondack ou l'un des poufs installés un peu partout dans la salle, vous aurez l'impression d'être étendu sur le gazon à contempler le ciel. Tout à coup, le temps s'arrêtera. La forêt qui vous entoure se mettra en mouvement. Vos yeux, votre tête et votre cœur seront projetés dans l'espace, au moment où l'univers a été créé. Votre nez se frottera aux étoiles, votre épaule sera presque écrasée par la lune, votre visage frôlera le magma d'un volcan en éruption et vous serez témoin du fracas de la création des planètes, en étant confortablement avachi dans la noirceur d'une salle de l'est de Montréal. Présenté sur une courtepointe d'extraits musicaux composés par Philip Glass, le spectacle visuel plonge les spectateurs dans un moment d'émotions pures.

Ainsi couchés pour contempler tous les détails de l'œuvre immersive, les spectateurs auront l'impression de retrouver le berceau de leur enfance et de se faire raconter l'histoire du berceau de l'humanité. « Nous voulions que le public ressente la grande beauté de l'univers et qu'il prenne conscience de la fragilité de la vie. Regarder les étoiles, c'est comme se regarder l'intérieur. Quand on observe le ciel à la campagne, par une nuit d'été, il faut être humble parce que le ciel est tellement grand. Mais en même temps, on est tellement grand d'avoir la conscience de trouver ça beau », expliquent Michel Lemieux et Victor Pilon, en complétant les phrases de l'un et l'autre avec un enthousiasme évident.

Bien que le Planétarium ait une grande vocation didactique, le Théâtre du chaos laisse toute la place à l'émotion. « On a produit un spectacle poétique et sans paroles, sur une musique symphonique. On est parti d'images de l'espace prises par plusieurs télescopes et on en a sorti une troisième dimension pour entrer dans les nébuleuses et les galaxies. Même s'il y a du 3D dans le spectacle, ça n'a rien de froid ou de numérique. »

L'Espace pour la vie a également construit le Théâtre de la Voie lactée, un lieu où les spectateurs seront amenés à comprendre la science des étoiles, des planètes, des constellations, des galaxies et des confins de l'univers. Rempli d'informations claires et précises, et présenté dans une salle aux sièges 1000 fois plus confortables que ceux de l'ancien Planétarium, le spectacle impose toutefois une certaine passivité aux spectateurs.

Ceux qui voudront se dégourdir pourront s'amuser à l'exposition Exo, basée sur les traces de vie dans l'univers. Dans une atmosphère musicale qui donne l'impression d'être immergé dans un film de science-fiction, les spectateurs auront le choix parmi une série de projections, de jeux multimédias et de bornes interactives afin de se familiariser avec les origines de la terre et son évolution.

Loading Slideshow...
  • Spectacle Continuum

  • Spectacle Continuum

  • Spectacle Continuum

  • Spectacle Continuum

  • Spectacle de la Terre aux étoiles

  • Spectacle de la Terre aux étoiles

  • Exposition Exo

  • Exposition Exo

  • Exposition Exo

  • Exposition Exo

  • Exposition Exo

  • Le Planétarium Rio Tinto Alcan

  • Le Planétarium Rio Tinto Alcan