NOUVELLES

Élections au Mali: la France aimerait une date en juillet

05/04/2013 05:58 EDT | Actualisé 05/06/2013 05:12 EDT

BAMAKO, Mali - Le ministre des Affaires étrangères a exhorté vendredi le Mali à fixer une date en juillet pour le prochain scrutin présidentiel.

Au cours d'une visite officielle dans la capitale, Bamako, Laurent Fabius a déclaré que le souhait de voir des élections se tenir en juillet était «unanime», et qu'une date devait ainsi être fixée au cours de ce mois.

La démocratie malienne était relativement stable jusqu'à l'an dernier. À la suite du coup d'État militaire, en mars, les combattants loyaux à Al-Qaïda ont pris le contrôle de plusieurs villes dans le nord du Mali, où ils ont imposé l'application stricte de la loi islamique.

La France a lancé une offensive militaire dans la région il y a trois mois et libéré les trois principales villes septentrionales qui étaient sous le joug des terroristes radicaux.

La possibilité qu'un scrutin présidentiel se tienne en juillet au Mali en laisse plusieurs sceptiques, puisqu'on ignore, par exemple, comment le tout s'organiserait dans les secteurs ruraux où les combattants islamistes sont toujours actifs.

PLUS:pc