NOUVELLES

Le TSX et le dollar canadien reculent avec les données sur l'emploi

05/04/2013 04:54 EDT | Actualisé 05/06/2013 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé vendredi en baisse à la suite de la publication de données jugées décevantes sur les marchés de l'emploi canadien et américain, lesquelles ont soulevé de nouveaux doutes quant à l'allure de la reprise économique.

L'indice composé S&P/TSX a cédé 31,2 points pour terminer la séance avec 12 331,85 points, après que Statistique Canada eut indiqué que l'économie avait éliminé 54 500 emplois en mars, tous des emplois à temps plein. Le taux de chômage a progressé de 0,2 point à 7,2 pour cent.

De façon générale, les économistes misaient sur la création d'environ 6500 emplois le mois dernier. BMO Marchés des capitaux avait même suggéré que ce nombre pourrait grimper jusqu'à 18 000.

Le dollar canadien s'est quant à lui déprécié de 0,39 cent US à 98,39 cents US.

Aux États-Unis, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a clôturé en baisse de 40,86 points à 14 565,25 points, après qu'il eut été révélé que l'économie américaine n'avait créé que 88 000 emplois le mois dernier. Les opérateurs ont révisé leurs attentes à la baisse avant la publication du rapport, mais ils misaient malgré tout sur au moins le double de ce chiffre.

L'indice composé du Nasdaq a perdu 21,12 points à 3203,86 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a effacé 6,7 points à 1553,28 points.

La Bourse de croissance TSXV a avancé de 15,13 points à 1041,85 points.

La semaine a été difficile pour les marchés, le TSX affichant une perte de 3,27 pour cent depuis la fermeture de vendredi dernier. L'indice de référence du parquet torontois affiche maintenant un recul par rapport au début de l'année.

Le secteur des ressources a été particulièrement sous pression, surtout par les titres des minières. Le secteur des métaux de base affiche un recul de 17,5 pour cent depuis le début de l'année, essentiellement en raison de la baisse des cours des matières premières. Les titres aurifères ont retraité d'environ 22,2 pour cent, les sociétés de ce groupe ayant souffert du fait que les prix du lingot n'ont pas su suivre le rythme de la hausse des coûts de production.

Le Dow Jones affiche pour sa part un gain d'environ 11 pour cent pour l'année, mais termine la semaine au même point que la semaine dernière.

Les actions du secteur de la finance ont affiché le plus important déclin du parquet torontois vendredi. Le titre de la Banque TD (TSX:TD) a échappé 1,09 $ à 80,91 $ tandis que celui de la Scotia (TSX:BNS) a rendu 84 cents à 56,90 $.

Le groupe des mines et métaux a pris près de deux pour cent, le cours du cuivre ayant pourtant cédé 1 cent US à 3,34 $ US la livre à la Bourse des matières premières de New York. L'action de First Quantum Minerals (TSX:FM) s'est adjugé 68 cents à 19,29 $.

Le secteur de l'énergie a pris 0,74 pour cent. Le cours du pétrole brut a perdu 56 cents US à 92,70 $ US le baril à New York. L'action de Cenovus Energy (TSX:CVE) a grimpé de 36 cents à 30,35 $.

Le groupe aurifère a légèrement progressé, encouragé par le cours du lingot d'or. Ce dernier a progressé de 23,50 $ US à 1575,90 $ US l'once à New York. Le titre de Goldcorp (TSX:G) a gagné 38 cents à 32,33 $.

PLUS:pc