NOUVELLES

Le conflit syrien est devenu un «massacre», dit Vladimir Poutine

05/04/2013 01:18 EDT | Actualisé 05/06/2013 05:12 EDT

MOSCOU - La guerre civile qui fait rage depuis plus de deux ans en Syrie est devenue «un massacre», et il est impératif d'y mettre fin par l'entremise de pourparlers entre le gouvernement et l'opposition, a soutenu jeudi le président russe.

«Ce qui se passe est un massacre, un désastre, une catastrophe. Cela doit être arrêté», a lancé Vladimir Poutine dans une entrevue accordée à la télévision allemande. Le Kremlin a rendu publiques ces remarques vendredi.

Au cours de l'entretien, le président a balayé du revers de la main les critiques de l'Occident, qui dénonce le fait que Moscou continue à fournir des armes au régime du président Bachar al-Assad.

Vladimir Poutine a plaidé que cela ne violait pas les lois internationales et critiqué à son tour ceux qui envoient des armes à l'opposition syrienne qui s'attaque à un «gouvernement légitime».

«Nous ne croyons pas qu'Assad devrait partir aujourd'hui, comme nos partenaires le suggèrent», a-t-il exposé.

Il a ajouté que des négociations de paix devraient déterminer quel sera l'avenir de la Syrie et permettre aux parties d'en retirer des garanties. Et Moscou ne souhaite pas que la Syrie se retrouve dans la même situation que des pays comme la Libye, l'Irak et le Yémen.

«Par conséquent, nous pensons qu'il est nécessaire de ramener tout le monde à la table de négociations afin que toutes les parties puissent en arriver à une entente», a précisé le président Poutine.

La Russie est le principal allié de Bachar al-Assad depuis le début du soulèvement, protégeant le régime controversé de sanctions onusiennes visant à punir Damas pour sa violente répression d'une insurrection devenue guerre civile. On estime que 70 000 personnes ont perdu la vie depuis le début du conflit.

PLUS:pc